Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

International

«Nous devons donner une place plus centrale à la prévention dans les politiques locales et européennes», Elizabeth Johnston, EFUS

Publié le 07/12/2012 • Par Emilie Lopes • dans : Actu prévention sécurité

Elizabeth Johnston
Fesu
À la veille de l’ouverture de la conférence du Forum européen pour la sécurité urbaine (EFUS), qui se tiendra à Aubervilliers et à Saint-Denis du 12 au 14 décembre, sa déléguée générale, Elizabeth Johnston, fait le point sur les moments clefs à venir. Développement durable de la prévention, rôle de l’Europe et politique participative sont au programme. Objectif : replacer la prévention au coeur des politiques de sécurité.

La conférence internationale du Forum européen pour la sécurité urbaine (EFUS) s’ouvre le 12 décembre à Saint-Denis et Aubervilliers. 150 villes d’Europe et du monde y sont attendues. Quelle est votre ambition ?

La conférence est centrée sur le futur de la prévention. Tous les cinq ans, nous présentons un état des lieux des bonnes pratiques. Nous regroupons tous nos partenaires et nos réseaux, 150 au total représentant une cinquantaine de pays. L’objectif cette année est de donner une place plus centrale à la prévention dans les politiques locales et européennes. Il faut aller vers une approche beaucoup plus rationnelle. Ces dernières années, les politiques répressives et de courtes durées ont pris le dessus. Il faut revenir à des objectifs à plus longue durée.

Il y aura trois thématiques transversales : le développement durable de la prévention; la question de la place du citoyen dans la gouvernance de la sécurité, l’idée étant de faire de la sécurité une politique participative; et enfin, l’Europe ouverte au monde. Nous voulons positionner l’Europe comme une région ouverte sur le monde. D’ailleurs, nous sommes notamment parrainés par le Parlement européen et la Commission européenne, ce qui montre la reconnaissance de l’ importance des collectivités dans politique de sécurité même au niveau européen.

Qui est attendu à la conférence?

Le public est très varié. Il s’agit d’élus locaux, de cadres territoriaux, de représentants de la police, justice, mais aussi des membres de la société civile comme des chercheurs ou des membres du milieu associatif. Tous sont issus de notre réseau, à majorité européen. Mais nous aurons aussi des membres d’Afrique du Sud, d’Amérique Latine, du Sénégal ou encore de la Côte d’Ivoire et du Canada. Les ministres français de l’Intérieur, de la Ville et de la Justice seront également présents.

Que viennent-ils chercher?

Ils viennent faire un état des lieux des pratiques et veulent avoir une vision plus large qui dépasse leur collectivité. L’idée est de voir ce qui se fait ailleurs et échanger pour faire de la prospective. Beaucoup avaient vocation à travailler ensemble ou seront amenés à travailler ensemble dans le futur. Tout cela s’inscrit dans une démarche prospective.

La conférence se terminera par la signature d’un manifeste. Quelles en seront les grandes lignes?

Il s’agit d’une feuille de route qui lie les villes appartenant au forum et qui est réactualisée à l’occasion de chaque nouvelle conférence. C’est le socle des valeurs communes à toutes les villes, celles de villes ouvertes sur l’étranger, de villes justes qui ont comme priorité l’égalité de tous les habitants. Le manifeste établit un certain nombres de priorités comme le fait d’avoir une approche pragmatique dans un contexte de crise économique forte.

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

«Nous devons donner une place plus centrale à la prévention dans les politiques locales et européennes», Elizabeth Johnston, EFUS

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X