Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Environnement

Sécheresse : la situation s’améliore mais gare à un printemps chaud

Publié le 10/04/2007 • Par La Rédaction • dans : France

La situation s’est améliorée sur le front de la sécheresse en France grâce aux pluies tombées en mars, mais le gouvernement appelle à la vigilance, craignant un printemps chaud. Le ministère de l’Ecologie qui craignait fin février une nouvelle sécheresse importante pour l’été 2007 comme en 2005, envisage désormais l’avenir avec un peu plus de sérénité.
« Depuis le 1er mars 2007, nous avons connu une période relativement pluvieuse, et la situation s’est globalement améliorée », a déclaré Jean-Louis Bésème, président du Comité sécheresse. « Nous sommes dans une situation plus favorable qu’à la même période en 2005, mais il reste des secteurs critiques », a-t-il ajouté à l’issue d’une réunion de ce Comité le 10 avril.
Le manque de pluie reste préoccupant « au sud d’une ligne Lyon-Biarritz, sur la partie orientale des Pyrénées, la vallée de la Garonne, le littoral Provence Côte d’Azur, le pourtour de la Corse et la région lyonnaise », a détaillé Jean-Louis Bésème.
La situation est tendue à l’est de la chaîne pyrénéenne, sur l’Ariège, et à l’amont de la Garonne où les débits des cours d’eau demeurent faibles. Dans le bassin Adour-Garonne, l’équilibre entre les besoins en eau et les ressources est « critique », a-t-il souligné. Le Préfet coordonnateur du bassin Adour-Garonne a ainsi réuni les professionnels agricoles de la région le 19 mars afin de les inciter à tenir compte de la situation hydrologique dans le choix de leurs cultures.
Mais le monde agricole a déjà consenti un important effort pour réduire les surfaces de cultures fortement consommatrices d’eau comme le maïs, dont les surfaces ont été réduites de 20%. « On arrive maintenant à un palier, on ne pourra pas réduire de 20% tous les ans les surfaces cultivées en maïs », a commenté M. Bésème.
Par ailleurs, le niveau des grandes nappes d’eau souterraines, comme celles de Champigny pour le bassin parisien, reste anormalement bas. « C’est le résultat de trois ou quatre années de sécheresse successives », a expliqué M. Bésème, ajoutant que « cela fait quatre ou cinq ans que nous subissons des périodes de sécheresse, il faut s’interroger sur la place des cultures les plus consommatrices d’eau ».

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Sécheresse : la situation s’améliore mais gare à un printemps chaud

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X