Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

[Club Finances]

[Infographie] Financement des collectivités en 2012 : refaisons l’addition !

Publié le 07/12/2012 • Par Raphaël Richard • dans : A la une, A la Une finances, Actualité Club finances, France

WEB_financement coll. 2012_V4.indd
La Gazette
A l'issue d'une année d'incertitudes, les experts des finances locales estiment désormais que les besoins de financement des collectivités seront couverts en 2012, certaines ayant dû revoir leurs ambitions à la baisse. Retour mois par mois sur l'actualité des finances locales par le biais d'une infographie sous forme d'addition qui permet de retracer les grandes masses mobilisées par les différents acteurs.

Les articles cités par cette infographie ont été publiés dans le Club finances et sont, pour certains, accessibles temporairement aux personnes qui ne sont pas abonnées.

L’infographie ci-dessous propose une vision schématique des montants mobilisés cette année pour le financement des investissements du secteur public local (collectivités, établissements de santé, office public d’HLM, entreprises publiques locales).
Le niveau généralement admis de besoin annuel de financement des collectivités étant estimé entre 17 et 18 milliards d’euros, certaines d’entre elles ont donc dû réduire leur ambitions cette année faute de crédits disponibles.

Pour faire un bilan complet, il est utile de noter que les 2 milliards d’euros de l’enveloppe exceptionnelle sur fonds d’épargne distribués par les banques sont loin d’avoir été complètement consommés.
De plus, l’actualité financière a également été marquée cette année par la création de fonds de titrisations par le Crédit Agricole, BPCE et des filiales du Crédit Mutuel Arkea.

Pour 2013, la Banque postale seule et par le biais de la coentreprise avec la Caisse des dépôts entrera plus largement dans le jeu, au moins à hauteur de ce qui a été débloqué cette année grâce à l’enveloppe exceptionnelle sur fonds d’épargne.
Les banques devraient quant à elle maintenir leur niveau d’engagement. L’Agence de financement des collectivités verra quant à elle peut-être le jour fin 2013, prenant le relai pour une partie des émissions obligataires, même si certaines collectivités continueront d’aller seules sur le marché.
De quoi être un peu plus serein pour l’année prochaine !

Cet article est en relation avec les dossiers

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

[Infographie] Financement des collectivités en 2012 : refaisons l’addition !

Votre e-mail ne sera pas publié

Chérel Paul - pas de pseudo

10/12/2012 10h55

Qu’en penser ? A vrai dire, rien. La comptabilité publique n’en est pas vraiment une. Ayant été maire-adjoint aux finances d’une petite commune, je pense que, s’il existe bien une catégorie dite dépenses de fonctionnement et une autre dite d’investissements, cette dernière ne distingue pas l’investissement à fonds perdus de l’investissement avec retour sur investissement, ces retours éventuels allant dans la caisse « recettes ». Quant aux dépenses de fonctionnement, c »est à l’image de la comptabilité de l’Etat, c’est à dire que l’on constate après coup qu’il y a eu dépassement, alors on rectifie le budget. On appelle ça gestion. Paul Chérel

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X