Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Gestion locale

Nord-Pas-de-Calais. Un deuxième maire prend un arrêté anti-mendicité

Publié le 11/04/2007 • Par La Rédaction • dans : Régions

Le maire divers droite de Wimereux (Pas-de-Calais) a pris le 10 avril un arrêté pour interdire la mendicité, selon lui pour contrer l’organisation de Roumains venus quémander sur sa commune, comme l’avait fait le maire de la ville voisine de Boulogne-sur-Mer.
Le 5 avril, « le personnel communal a observé une voiture rouge déversant femmes et enfants pour mendier », a expliqué le maire, Francis Ruelle, indiquant que ces personnes étaient des Roumains.
« Quatre personnes sont descendues des sièges arrières, et ont été déposées à des endroits stratégiques de Wimereux : une banque, et la poste. Devant cette organisation de la mendicité, j’ai pris un arrêté d’interdiction de mendier pendant six mois », a poursuivi Francis Ruelle.
Le maire socialiste de la ville voisine, Boulogne-sur-Mer, avait pris un tel arrêté fin mars, dénonçant « une mendicité active voire oppressante » et craignant une réaction négative de la population.
Wimereux est une station balnéaire plutôt huppée de près de 8.000 habitants au nord de Boulogne-sur-Mer.
Plusieurs dizaines de familles roms sont arrivés dans le Boulonnais fin 2006, et ont été expulsées depuis de leurs squats successifs. Le maire de Wimereux s’est cependant refusé à faire le lien entre ces familles et celles qui mendient.

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Nord-Pas-de-Calais. Un deuxième maire prend un arrêté anti-mendicité

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X