Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Logement

Ile-de-France. L’OPAC dépose plainte contre des sous-locations dans le VIIIème

Publié le 12/04/2007 • Par La Rédaction • dans : Régions

L’ Office public d’aménagement et de construction (OPAC) de Paris a déposé plainte le 6 avril contre des locataires d’un de ses immeubles rue de Washington (VIIIème), soupçonnés de sous-louer leurs logements sociaux à des touristes en visite à Paris, annonce le 12 avril cet office HLM dans un communiqué.
Le directeur général de l’OPAC, Jean-François Gueullette a précisé qu’il s’agit de « sous-locations à la semaine », de l’ordre de 700 euros alors que les logements sont loués environ 350 euros par mois. Cela concernerait trois ou quatre appartements sur un total de 70 logements.
L’OPAC, le plus grand office HLM de France avec 100.000 logements, « n’entend pas laisser se poursuivre de telles pratiques totalement illégales et qui, dans le contexte du logement social à Paris, sont d’autant plus inadmissibles ».
L’OPAC souligne que « ces personnes bénéficient de loyers sociaux, voire d’aides au logement ».
Il indique que, « profitant d’une situation géographique privilégiée, à proximité immédiate des Champs-Elysées, ces locataires recrutent leurs clients par le biais d’annonces immobilières sur internet ».
L’OPAC estime « qu’outre l’atteinte portée à son image et à celle de la municipalité parisienne, en termes notamment de transparence en matière d’attributions de logements sociaux, de tels comportements lèsent les 100.000 demandeurs en attente d’un logement » dans la capitale.
« Si la justice prononce des condamnations, nous obtiendrons une décision de justice pour faire expulser ces personnes. Nous irons jusqu’au bout », ajoute-t-on à la direction de l’OPAC.
L’achat de cet immeuble dans un des quartiers les plus huppés de Paris avait été présenté en juin 2001, juste après la conquête de la mairie par la gauche, comme un symbole de la nouvelle politique du logement social, rééquilibrée vers l’ouest de la ville.

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Ile-de-France. L’OPAC dépose plainte contre des sous-locations dans le VIIIème

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X