Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Aménagement du territoire

Ile-de-France. Nouvelle usine à Saint-Cloud pour fournir 300000 Parisiens en eau potable

Publié le 16/04/2007 • Par La Rédaction • dans : Régions

Flambant neuve et parfaitement intégrée à l’environnement, l’usine d’affinage d’eaux de source de Saint-Cloud (Hauts-de-Seine) fournit 100000 m3/jour d’eau de source purifiée, soit l’alimentation en eau potable de 300 000 Parisiens (15% de la consommation de la capitale).
Inaugurée le 16 avril par le maire (PS) de Paris, Bertrand Delanoë, cette unité est une des plus grandes usines de traitement des eaux souterraines d’Europe, selon ses concepteurs.
D’un coût total de 38 millions d’euros, elle est financée à 60% par l’agence de l’eau Seine Normandie et à 40% par Eau de Paris, société d’économie mixte. Cette dernière est chargée depuis 1987 et jusqu’en 2011, de la production et du transport de l’eau potable.
A Paris, chaque année, 200 millions de tonnes d’eau potable arrivent jusqu’aux robinets des usagers. La moitié provient des eaux souterraines captées dans un rayon de 150 km autour de la capitale. Celle produite par l’usine de Saint-Cloud arrivera aux habitants des XVIe, XVIIe et du nord du VIIIe arrondissement.
Construite aux normes Haute qualité environnementale (HQE), l’usine est d’une surface totale de 4 000 m2 et se situe à deux pas de l’hippodrome de Saint-Cloud.
Le traitement de l’eau de source souterraine se fait en trois temps, l’eau séjournant au total 35 minutes dans l’unité d’affinage. Pour éliminer les pesticides et solvants chlorés, l’eau séjourne d’abord 25 minutes dans un bassin où l’on injecte du charbon actif en poudre. Ensuite, c’est l’ultrafiltration avec des membranes pour éliminer les bactéries, parasites et matières en suspension. Enfin, c’est la désinfection finale par injection de chlore.
« Des contrôles sont effectués en continu sur l’ensemble de la filière et le rendement hydraulique de l’unité est de 99,9% (contre 93% habituellement) », souligne Michel Joyeux, directeur de la qualité à Eau de Paris.
Une nouvelle unité d’affinage de même type, qui traitera les eaux du sud de Paris, ouvrira début 2009 à L’Hay-les-Roses (Val-de-Marne).

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Ile-de-France. Nouvelle usine à Saint-Cloud pour fournir 300000 Parisiens en eau potable

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X