Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Culture

Ile-de-France. Amendes requises contre des agents municipaux et des rappeurs

Publié le 24/04/2007 • Par La Rédaction • dans : Régions

Deux agents de la mairie de Bobigny (Seine-Saint-Denis) et trois rappeurs comparaissaient devant le juge, le 23 avril, pour avoir signé et distribué gratuitement, en 2004, un cédérom jugé «anti-police» à plus de 4 000 collégiens et lycéens. Ils risquent des amendes de 1 500 à 3 000 euros. Le jugement a été mis en délibéré au 21 mai.
Le procureur, Rémi Chaise, a demandé des peines de 1500 et 3000 euros contre un salarié et l’ex-responsable du centre culturel municipal Canal 93, éditeur du cédérom. Ils étaient renvoyés devant le tribunal pour diffamation et injure publique. Il a requis 1000 euros d’amende pour chacun des rappeurs, renvoyés pour diffamation et, pour l’un d’eux, pour injures publiques.
Les débats ont porté notamment sur deux titres (sur douze) évoquant des contrôles de police.
Le premier, du groupe Kam’s, prête des propos racistes à un policier (« C’est pas les p’tits Noirs et les p’tits arabes qui vont commencer à me répondre »). Le deuxième, de Menaces verbales, prête à des policiers « fachos fâchés » un flot d’injures adressées à un jeune « bougnoule », tirées du film « Ma 6T va Cracker ».
Le procureur a rappelé qu’en distribuant gratuitement ce cédérom, accompagné d’un agenda, à la rentrée des classes 2004, la mairie communiste avait pour objectif : « éduquer à la citoyenneté, favoriser le dialogue entre les jeunes et rapprocher les jeunes des forces de police ».
Or, selon lui, les chansons reviennent à « caricaturer, injurier, faire penser que la police, c’est ça tout le temps, toujours, tout le monde ».
S’il a estimé que les rappeurs avaient eu « l’attitude la plus digne » pendant l’audience, alors que l’ancien responsable de Canal 93 « jouait au chat et à la souris », il a néanmoins pointé la responsabilité de ce dernier «comme porte-parole des jeunes ».
Entendue comme témoin à sa demande, Catherine Peyge, adjointe au maire de l’époque et maire actuelle de Bobigny, a expliqué avoir écouté le disque avant sa diffusion, contrairement à ce qu’elle avait affirmé lors de l’enquête.
Interrogée sur les textes incriminés, elle a répondu : « Beaucoup de chansons qui ne paraissaient pas convenables il y a quelques années sont maintenant au programme de l’Education nationale », en référence à Georges Brassens.
Le procureur lui a reproché ensuite d’avoir manqué à « sa responsabilité sociale ». « C’est un texte, c’est de l’imagination, c’est de la liberté d’expression », a répondu Tomy Mendy, l’un des deux rappeurs présents à l’audience.
Les avocats ont demandé la relaxe pour l’ensemble des prévenus.

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Ile-de-France. Amendes requises contre des agents municipaux et des rappeurs

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X