Lagazette.fr

Publicité


1

Commentaire

Réagir
Imprimer

Financements

Un PPP pour la construction d’une déviation et d’un pont sur la Loire annulé in extremis

Publié le 20/11/2012 • Par Jean-Jacques Talpin • dans : Régions

Imprimer

1

Commentaire

Réagir

Le conseil général du Loiret a décidé le 16 novembre 2012 de mettre un terme au projet de partenariat pour la construction d’une déviation et d’un pont sur la Loire.

 

Fortement contesté, le projet de déviation de la RD 921 entre Jargeau et Saint-Denis-de-l’Hôtel à l’est d’Orléans va accuser un retard important. Le conseil général du Loiret a en effet décidé le 16 novembre de mettre fin à la procédure de partenariat public privé et de reprendre les consultations des différentes communes intéressées.

Ce projet de PPP avait été engagé voici plusieurs mois alors que le dialogue compétitif avec deux entreprises « finalistes » devait prochainement s’achever avec le choix du lauréat.
Mais devant les risques de recours, le conseil général préfère suspendre in extremis la procédure.

Ce projet de déviation incluant un pont sur la Loire pour un coût proche de 80 millions d’euros avait été lancé à la fin des années 90 pour désengorger des communes d’un important trafic automobile et poids lourds.

Mais le dossier a fait l’objet de nombreuses contestations et recours. Il est vrai que le tracé et le pont s’inscrivent dans une triple contrainte : les risques de crues de la Loire, l’inscription de la Loire au patrimoine mondial et des espaces inscrits Natura 2000.

Alors que la procédure du PPP était déjà en cours, des communes ont proposé un nouveau tracé, sensible en cas de crue mais approuvé par l’Etat. « Je ne comprends pas que l’Etat puisse soutenir pareille option », explique Eric Doligé, président (UMP) du conseil général.

Projet repoussé au plus tôt à 2017 - Mais ce nouveau tracé modifiait surtout les clauses du PPP qui dès lors tombait en « instabilité juridique » et sous la menace de recours.
Constatant par ailleurs que la procédure « n’a pas abouti à un partage des risques équilibrés entre le département et le partenaire privé », le conseil général reprend donc en main le projet repoussé au plus tôt en 2017.

Haut de page

Cet article est en relation avec

Imprimer

1

Commentaire

Réagir
Publicité

Liens sponsorisés

Tous les fournisseurs

Publicité

1 Commentaire

Ajouter un commentaire

Du plus récent / Du plus ancien

  1. 1. Jourgom 11/12/2012, 16h18

    Le CG 45 égale à lui-même !

    1. Ajouter un commentaire

        Votre e-mail ne sera pas visible

      Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.