Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Handicap

Ile-de-France. Un collectif de l’Essonne lance un appel au rassemblement, le 12 mai à Paris

Publié le 10/05/2007 • Par La Rédaction • dans : Régions

Un collectif d’associations gestionnaires d’établissements de personnes handicapées de l’Essonne, rejoint selon lui par d’autres départements, appelle à un rassemblement le 12 mai devant le ministère de la Santé pour protester contre le manque de moyens humains et matériels.
Regroupant une vingtaine d’associations, le collectif estime le 10 mai dans un communiqué « inadmissible et révoltante » la situation des handicapés en Essonne et plus globalement en Ile-de-France, où, selon lui, « environ 2 000 familles sont contraintes d’envoyer leur proche en Belgique ».
Il proteste contre le manque de places d’accueil, mais aussi, dans les établissements existants, contre le manque de personnels. « Il y a une pénurie très nette et dans certains centres, notamment ceux qui accueillent les plus gravement handicapés, on sort de moins en moins les résidents, on diminue le temps réservé à chacun », explique Jacky Besson, président de l’Apajh-Essonne.
Il évoque aussi l’état vétuste de certains établissements construits dans les années 70, où les « résidents sont à 3 ou 4 par chambre ».
« Depuis 2000, contrairement à ce qu’on laisse entendre, les budgets n’ont pas été augmentés malgré les engagements de l’Etat », dit-il.
Au niveau national, la fédération des Apajh, qui gère 560 établissements, reconnaît « un important manque de places » (de 8.000 à 10.000 en France) et un manque de moyens conséquents en Essonne, mais « ne soutient pas la méthode ».
« On ne fait pas défiler les handicapés dans la rue avant d’avoir épuisé tous les moyens de concertation », affirme Didier Arnal, directeur général des Apajh.
D’accord avec le diagnostic également, Laurent Cocquebert, directeur général de l’Unapei (gestionnaire de 2.700 établissements en France) estime qu’il y a « encore des centres aux conditions d’hébergement peu satisfaisante », mais que « la situation de l’Essonne semble assez isolée ».
Le collectif a donné rendez-vous aux familles et aux professionnels samedi à 15 heures aux abords du ministère de la Santé, à Paris.

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Ile-de-France. Un collectif de l’Essonne lance un appel au rassemblement, le 12 mai à Paris

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X