Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Justice, jurisprudence

Ile-de-France. Enquête préliminaire sur de supposés fichiers ethniques à Asnières

Publié le 21/05/2007 • Par La Rédaction • dans : Régions

Une enquête préliminaire a été confiée par le parquet de Nanterre à la Brigade de répression de la délinquance économique (BRDE) concernant des supposées listes électorales triées par origine ethnique par la ville d’Asnières (Hauts-de-Seine), a-t-on appris le 18 mai de sources proches du dossier. Le parquet de Nanterre a confirmé qu’une enquête avait été confiée en 2006 à la BRDE et qui est toujours en cours. Les enquêteurs n’ont pas encore déterminé quelle aurait été l’utilité de ces supposés fichiers ethniques, selon une source proche du dossier.
Selon un document, les listes remises à la police comportent plus de 30 000 noms. L’une de ces listes intitulée « Maghreb » recense les habitants originaires des pays du Maghreb, une autre « sans Maghreb », les habitants d’origine française et européenne. Elles se présentent sous la forme : bureau de vote, nom, prénom, adresse, date de naissance, pays de naissance, commune de naissance.
Le maire d’Asnières, Manuel Aeschlimann (UMP), assure « ne pas connaître l’existence de ces fichiers ». « Tous nos fichiers ont été déclarés à la Commission nationale de l’informatique et des libertés », a ajouté ce proche de Nicolas Sarkozy, qui a rappelé être « l’objet d’un certain nombre de dénonciations calomnieuses de membres de l’opposition municipale ». « La liste électorale est en vente libre et des membres de l’opposition l’ont achetée », a déclaré Manuel Aeschlimann, qui « déposera plainte pour dénonciation calomnieuse lundi 21 mai si l’enquête de la BRDE fait suite à une dénonciation ».
La création de fichiers électroniques est soumise à l’autorisation de la Commission nationale de l’informatique et des libertés, mais peut tomber sous le coup de la loi en cas de discrimination.

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Ile-de-France. Enquête préliminaire sur de supposés fichiers ethniques à Asnières

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X