Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Fonction publique

Les syndicats jugent leur premier contact avec Eric Woerth

Publié le 22/05/2007 • Par La Rédaction • dans : France

La CGT-Fonctionnaires a fait part le 21 mai de son désaccord sur le non-remplacement d’un départ à la retraite sur deux, lors de sa rencontre avec le ministre du Budget, des comptes publics et de la fonction publique, Eric Woerth, a-t-on appris, mardi, de source syndicale.

« Il a nous confirmé que pour les augmentations de salaires, il considérait que c’était sur les économies générées par les suppressions d’emplois qu’il pourrait éventuellement trouver de la marge de manoeuvre », a expliqué Jean-Marc Canon, secrétaire général de la fédération CGT. « Nous lui avons immédiatement dit notre désaccord avec l’une et l’autre de ces deux dispositions éventuelles », a poursuivi le syndicaliste, qui a également présenté « nos revendications en matière de salaires, de missions et de conditions de travail », soulignant que le ministre n’avait « pas répondu là dessus ».
« Nous lui avons également dit que nous étions très soucieux du respect du droit de grève, partout et, en particulier, à l’Education nationale », mais « le ministre ne nous a pas donné d’éléments complémentaires ».
« Nous avons aussi évoqué notre inquiétude de voir le ministère de la Fonction publique rattaché à un autre département ministériel », « en plus, au ministère des comptes, avec une éventuelle vision d’une fonction publique uniquement sous un angle comptable, mais là-dessus non plus, il n’a pas été disert ».

Le secrétaire général de la FSU, Gérard Aschieri, également, a tiré le bilan de son rendez-vous avec Eric Woerth. « On a exposé nos dossiers : la question de la conception de la fonction publique, avec notre inquiétude d’une prise en compte exclusivement comptable, au lieu d’une prise en compte par les besoins ; le dossier des salaires et de l’emploi ; et les questions de retraite et de représentativité », a-t-il expliqué Gérard Aschieri à l’issue de la réunion, qui a duré une heure.
« Le ministre a confirmé la politique de non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux », prévue dans le programme de Nicolas Sarkozy. Il a jugé que « cela pouvait poser des problèmes et que cela ne pouvait pas s’appliquer systématiquement partout pareil, notamment pour l’Education », a ajouté le secrétaire général de la FSU.
« Il dit ne pas vouloir discuter que sur les chiffres, mais aussi sur les valeurs de la Fonction publique, la motivation des fonctionnaires. Nous aussi, on est prêt à discuter des valeurs, mais, à un moment donné, cela passe aussi par des mesures financières », a conclu Gérard Aschieri.
La FSU est le quatrième syndicat de la Fonction publique, majoritaire dans l’Education nationale.
Eric Woerth devait poursuivre ses rencontres, le 22 mai, avec FO et la CFE-CGC.

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Les syndicats jugent leur premier contact avec Eric Woerth

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X