Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Gouvernement

Le gouvernement précise son plan d’action après le premier Conseil des ministres

Publié le 23/05/2007 • Par La Rédaction • dans : A la une, France

Après l’installation le 18 mai du Conseil des ministres rénové, c’est une instance jugée par des participants « plus dynamique qu’avant », qui s’est réunie le 23 mai pour la première fois en séance ordinaire, sous la présidence de Nicolas Sarkozy.
Claude Guéant, secrétaire général de l’Elysée, avait prévenu : le Conseil des ministres ne sera « plus une chambre d’enregistrement ».
Pour leur première réunion depuis leur nomination, les membres du gouvernement ont pu le vérifier : désormais, les Conseils des ministres comportent, après les traditionnelles parties A (lois et décrets), B (nominations) et C (communications), une partie D qui portera sur un thème précis. A l’ordre du jour le 23 mai : les heures supplémentaires et leur défiscalisation.
Les ministres se sont ainsi exprimés sur une mesure phare du programme du candidat Sarkozy à la présidentielle : « Travailler plus pour gagner plus ».
Le président de la République souhaite « que ces conseils n’aient pas un caractère figé, formel, ce qui suppose d’ailleurs la confidentialité des débats », mais « au contraire, qu’il y ait un vrai travail et de vrais échanges féconds », a expliqué Christine Albanel, ministre de la Culture et de la communication, également porte-parole du gouvernement. Il s’agit d' »échanges sur le fond et sur les principes, de façon à ce que chacun ne défende pas ce qui le concerne trop directement », a-t-elle précisé.
Autres nouveautés : la limitation à vingt du nombre de collaborateurs directs de chaque ministre, à trois ou quatre de celui des secrétaires d’Etat, et la soumission des appartements de fonction des ministres à une imposition fiscale de droit commun et aux taxes locales.
Concrètement, le gouvernement prévoit cinq projets de loi. Le Premier ministre, François Fillon, a présenté les premiers éléments pouvant constituer l’agenda parlementaire dans les semaines suivant les élections législatives. Le premier porte sur le règlement du budget 2006, le second portera création d’une délégation parlementaire au renseignement, le troisième mettra en oeuvre les premières mesures fiscales et sociales annoncées par le président de la République tendant à la réhabilitation du travail et à l’augmentation du pouvoir d’achat. Le gouvernement également de déposer un projet de loi relatif au droit pénal des mineurs récidivistes et un autre sur la maîtrise de l’immigration, notamment au regroupement familial.

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Le gouvernement précise son plan d’action après le premier Conseil des ministres

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X