Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Logement social

Joinville (Haute-Marne) veut faire descendre son parc de logements sociaux de 60 à 40 %

Publié le 31/10/2012 • Par Frédéric Marais • dans : Régions

Le 11 octobre 2012, le conseil municipal a adopté une motion mettant en cause la politique du bailleur social Hamaris et l’état de son patrimoine dans la commune.

Petite commune rurale de 3 800 habitants, Joinville affiche un taux de 60 % de logements sociaux. Une situation qui devient ingérable, au dire de son maire (Sans étiquette), Bertrand Ollivier.
« On assiste à une paupérisation de la population et les incivilités se multiplient. Nous avons 15 % d’allocataires du RSA et un taux de chômage compris entre 20 et 25 %. Nos concitoyens n’en peuvent plus. »

Passer de 60 à 40 % sur dix ans – Dans le collimateur du premier magistrat, le bailleur social Hamaris, qui possède deux tiers des logements sociaux dans sa commune, soit plus de 500 logements, contre un tiers pour le privé.
« Nous voulons passer de 60 à 40 % de logements sociaux sur dix ans, en demandant à Hamaris de détruire 30 % de son parc, et aux bailleurs privés de diminuer le leur de 10 %. »

Dans la motion qu’il a adoptée (la seconde de ce type), le conseil municipal dénonce tout à la fois le manque d’entretien des immeubles de l’organisme HLM, l’absence de mixité sociale sur la ville, et le refus d’Hamaris de l’écouter en commission d’attribution des logements.
« Hamaris mène une politique de remplissage pour faire du chiffre, sans tenir compte de notre avis, déplore Bertrand Ollivier. Mais on ne peut plus absorber les flux qu’il nous envoie, souvent d’ailleurs contre le gré des demandeurs eux-mêmes, qui formulent d’autres choix d’affectation. »

Loger les seniors qui souhaitent s’installer en ville – Joinville entend donc « faire diminuer l’influence » du bailleur social sur le bourg et « reprendre la main » sur l’immobilier, afin notamment de loger les seniors qui souhaitent s’installer en ville.

La commune, qui indique ne pas rechigner en matière d’action sociale (chantier d’insertion, espace métiers, expérimentation du RSA-7 heures…), et qui souligne avoir contribué à hauteur de 40 % à la convention de solidarité urbaine au lieu des 20 % prévus, a décidé de mettre entre parenthèses ses relations avec Hamaris.
Elle « suspend » en particulier la convention de gestion urbaine de proximité qui devait être signée avec le bailleur social.

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Régions

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Joinville (Haute-Marne) veut faire descendre son parc de logements sociaux de 60 à 40 %

Votre e-mail ne sera pas publié

Augias

31/10/2012 06h44

Que Mr Ollivier fasse faire un contrôle de la comptabilité de Hamaris…et qu’il s’intéresse en particulier à la loi sur les « amortissements dérogatoires »…et en particulier le respect des Normes IAS/IFRS obligatoires de puis 2002/2006 en France .
Peut etre quelques soucis pour les bailleurs…

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X