En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV

Logo Gazette.fr

5

Commentaires

Réagir
Imprimer

Collectivités territoriales

30 ans de décentralisation en 1 infographie

Publié le 24/10/2012 • Mis à jour le 28/05/2013 • Par Adrian Koss, Jean-Baptiste Forray, Romain Mazon • dans : A la une, Dossiers d'actualité, France

Imprimer

5

Commentaires

Réagir

© La Gazette

Dans une infographie en forme de fresque ludique, La Gazette revient sur trente ans de décentralisation au profit des collectivités territoriales. Un mouvement mené à pas lent, incarné par des personnages de premier plan comme Gaston Defferre ou Edouard Balladur et des hommes de l’ombre, tels Eric Giuily et Pierre-René Lemas. Récit d’une longue marche jalonnée par la création des communautés de communes en 1992 et l’avènement de la République décentralisée en 2003. Réussites et échecs : La Gazette fait le bilan. En toute subjectivité !

Voir le sommaire

Cet article fait partie du dossier

Acte III de la décentralisation : la réforme pas à pas

 

30 ans de décentralisation en 1 infographie

Alors que 30 ans de décentralisation s’achèvent, l’Acte III prend forme. La ministre de la décentralisation et de la réforme de l’Etat, Marylise Lebranchu, a apporté des précisions, le 23 octobre, en clôture du colloque organisé par la Gazette et Le Courrier des maires, sur les futures conférences territoriales pour l’action publique.

Haut de page

Cet article est en relation avec

Aujourd'hui sur

les Clubs Experts de la Gazette

La "mobilité courante" prend son envol national

Le premier colloque national « Pour la mobilité courante » s’est tenu le 16 octobre dernier à Compiègne. L’objectif était de promouvoir la fluidité des chaines de déplacements via une coopération accrue entre les autorités organisatrices, tout en cernant ...

95 % des petites villes tailleront dans leur budget culturel en 2015

Des coupes budgétaires concerneront la culture et le sport dans plus de 9 petites villes sur 10. C'est l'enseignement d'une enquête menée par l'Association des petites de France auprès de ses membres sur les budgets 2015. Globalement, plus de deux répondants sur ...

Mission Blazy : 60 propositions pour « repenser la politique de sécurité publique »

Le président de la mission parlementaire sur la lutte contre l’insécurité, Jean-Pierre Blazy, a présenté le 22 octobre 2014 une série de propositions tous azimuts concernant aussi bien le rôle du maire dans la prévention de la délinquance, la modernisation ...

Baromètre Bien-être au travail 2014 : le malaise croissant des fonctionnaires territoriaux

Pour la troisième année, le baromètre « Bien-être au travail » réalisé par « La Gazette » et le cabinet conseil CaTTalyse, avec le soutien d’Intériale mutuelle, vient donner une image inédite de l’état d’esprit des fonctionnaires territoriaux dans ...

Imprimer

5

Commentaires

Réagir
Publicité
Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés DécentralisationEtat et collectivités localesIntercommunalité

5 Commentaires

Ajouter un commentaire

Du plus récent / Du plus ancien

  1. 1. David N. 25/04/2014, 09h45

    Bravo pour cette infographie, ou comment illustrer simplement un sujet complexe.

    Dommage qu'il faille 30 ans pour donner davantage de poids aux élus locaux, et dommage que les couches du mille-feuilles augmentent régulièrement.

    Les réformes menées au Canada à la fin du XXe siècle et dans certains pays européens (projet Copernic initié par la Belgique en 1999 par exemple) ont pris le sujet par les cornes et ont amélioré le service public tout en réduisant son coût (et oui, c'est possible). Aujourd'hui, on peut observer les élections québecoises du 7 avril 2014 où tous les partis en lice n'avait qu'un seul leitmotiv, plus de services et moins de fonctionnaires.

    David N.
    fonctionnaire d'État, fonctionnaire Territorial et cadre supérieur du secteur privé

  2. 2. Miguel 19/08/2013, 10h39

    votre article est bien intéressante et le sujet de décentralisation mérite aussi des réflexions. J'aimerai vous partager un ouvrage de jean luc boeuf sur ce même sujet. Je vous remercie!!

  3. 3. Georges 23/07/2013, 11h42

    Pouvez vous nous dire à quoi va servir ce haut conseil des territoires?
    il est indiqué une instance de concertation Etat-Elus. A quoi peut servir cet espace de concertation? les Elus peuvent d'adresser à un ministère.

    je ne comprends pas pourquoi creer une structure qui n'a comme unique but de concerter. a t on vraiment besoin d'un espace de concertation?
    Nos Elus s concertent depuis longtemps avec l'Etat, sans ce nouveau conseil.

  4. 4. MONTBAILLY 29/03/2013, 17h28

    J'ai bien pris connaissance des articles sur la décentralisation, mais je n'ai pas obtenu la réponse que je cherchais. L'île d'OUESSANT est-elle une continuité territoriale ou non?
    Vu que les îliens ne peuvent circuler librement de leur île au continent par défaut de moyens de transports réguliers, quel statut cette île peut-elle avoir? Sachant qu'elle est isolée et que le département ne met pas les moyens nécessaires pour donner aux îliens le droit de gagner le continent pour y travailler chaque jour: la décentralisation ne devrait-elle pas être revue, à savoir que les îles relevant de la Nation, les frais incombant à cette insularité devrait lui revenir et non au département. Une réponse me permettrait d'y voir plus clair. Merci d'avance.

  5. 5. Dorçafe 03/09/2013, 03h08

    En théorie, oui l'Ile d'Ouessant dépend du département du Finistère et les transports (routier non urbain) sont à la charge du département. Néanmoins l'aménagement et l'exploitation des ports de plaisance relèvent de la commune (a moins que votre commune ne se dessaisisse en faveur du département).

    1. Ajouter un commentaire

        Votre e-mail ne sera pas visible

      Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.