En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X
Déposez votre CV

Logo Gazette.fr

1

Commentaire

Réagir
Imprimer

Logement social

Un « programme national » pour adapter l’habitat au vieillissement

Publié le • Par • dans : France

Imprimer

1

Commentaire

Réagir

Construction de logements adaptés, aides aux travaux, réforme du tarif des maisons de retraite: un rapport officiel publié lundi propose un "programme national" pour aider les personnes âgées défavorisées à vivre dans un logement qui réponde à leurs besoins.

 

Alors que le nombre de personnes de plus de 85 ans passera de 1,5 million aujourd’hui à 4,8 millions en 2050, « la pauvreté risque de se développer (…) parmi les personnes âgées », écrit le Haut comité pour le logement des personnes défavorisées dans son 17e rapport, intitulé « Habitat et vieillissement ».

En cause, « les perspectives de niveau de retraite (…) nettement moins favorables » et un accroissement déjà visible de la pauvreté des « femmes, des travailleurs immigrés et des ruraux âgés ».

Estimant que « l’isolement accompagne souvent le vieillissement et la pauvreté », le Haut comité appelle à lutter contre en lançant « un programme national d’aide au profit des personnes âgées qui ne disposent pas des moyens nécessaires » pour adapter ou rénover leur logement.

Le rapport propose notamment de « créer un programme national d’incitation à la construction de logements pour personnes âgées en centre-bourg » et de « développer des petites opérations de logements sociaux pour personnes âgées ».

Il suggère aussi d’ »attribuer prioritairement les logements (sociaux) adaptés à des personnes handicapées ou âgées » ou « d’établir un bilan des aides fiscales mobilisées par les bailleurs sociaux au titre de l’adaptation des logements ».

Programme spécifique de l’Anah- Dans le parc privé, il prône un « programme spécifique de l’Anah (Agence nationale de l’habitat, NDLR) pour l’amélioration et l’adaptation de l’habitat des personnes âgées » ou un prêt « dont le remboursement serait gagé sur la valeur du bien » pour faire des travaux.

Enfin, le Haut comité suggère de revoir le système de tarif des maisons de retraite pour les rendre plus abordables aux plus modestes et de « développer une offre de logements-foyers non médicalisés ».

Il rappelle que l’Anah « considère que 830.000 ménages âgés modestes occupent un logement dont ils sont propriétaires et qui nécessite des travaux ».

François Hollande a promis d’adapter aux besoins des personnes âgées 80.000 logements par an. 

Haut de page

Imprimer

1

Commentaire

Réagir
Publicité

Liens sponsorisés

Tous les fournisseurs

Publicité

Télécharger
l'appli!

En savoir plus

Formations d’experts

Mots-clés

Thèmes abordés Grand âgeLogement

1 Commentaire

Ajouter un commentaire

Du plus récent / Du plus ancien

  1. 1. ALIMAS 23/10/2012, 11h13

    (09A1391). JE SUIS TOUT À FAIT EN CONNEXION D’ESPRIT AVEC LES INTENTIONS. D’autant que votre article précédent pourrait laisser entrevoir d’utiliser les 200 millions d’euros non utilisés : (09A1389). Personnes âgées : 200 millions d’euros de crédits non utilisés. Publié le 22/10/2012 :

    [http://www.lagazettedescommunes.com/135369/personnes-agees-200-millions-deuros-de-credits-non-utilisespersonnes-agees-200-millions-deuros-de-credits-non-utilises-labsurdite-denonceepersonnes-agees-200-millions-deuros-de-credits-non-utilise/].

    Alors que Mardi 23 Octobre 2012, à l'Assemblée nationale, la discussion sur le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2013 est entamée, la question d'un excédent de la (CNSA) destiné aux personnes âgées resurgit. Ces 200 millions provoquent une nouvelle fois de vives réactions de la part des gestionnaires d’établissements publics et privés à but non lucratifs ainsi que des départements. Ils soulèvent la question de la réforme de la tarification des (EHPAD).

    Ci-après, je vous communique l’intertextualité que j’ai transmise au conseiller général du Val-d’Oise, Philippe MÉTÉZEAU, Vice-Président du Conseil général, Président de la Commission action sociale-santé, Conseiller municipal d'Argenteuil :
    VIDEO : Le Conseil général veut des services d'aide à domicile performants pour répondre aux besoins des personnes âgées et/ou handicapées. Lundi 22 octobre 2012 : [http://www.metezeau.net/article-video-le-conseil-general-veut-des-services-d-aide-a-domicile-performants-poyur-repondre-aux-besoin-111533541.html]. Commentaire n°1 posté par ALIMAS 22/10/2012 à 17h03.

    (10A351A01). «...LORSQUE LA BISE FUT VENUE, DISAIT JEAN DE LA FONTAINE». AVANT d’avoir des besoins de services à domicile, il me semblerait nécessaire et souhaitable de lancer des campagnes d’information et d’incitation à l’usage de tous, à l’intention et à l’attention des personnes vieillissantes mais aussi de leurs proches, sur les anticipations de changement de logement et ou d’équipements et adaptations à faire, au fur et à mesure que l’on approche du vieil âge et surtout, PENDANT que l’on est encore en capacité de choisir soi-même, son lieu de vie.

    Pouvoir vivre dans son logement d’origine, adapté aux difficultés inhérentes aux handicaps et vieillissements, n’est pas à la portée de tous mais encore moins quand on laisse les événements, décider pour vous. Il faudrait offrir des incitations et capacités de se reloger dans des logements nécessaires et suffisants, si possible adaptés et regroupés, évitant justement aux aides à la personne, de passer des heures interminables dans les transports et circulations, de domicile à domicile.

    Si l’on veut des services d’aides à domicile performants et efficaces, il faut aussi et peut-être surtout faciliter leur travail et conditions de travail. Beaucoup de personnes imprévoyantes ou non informées ou désinvoltes, se trouvèrent bien démunies lorsque la bise fut venue, disait notre compteur bien-aimé, Jean de LA FONTAINE.

    1. Ajouter un commentaire

        Votre e-mail ne sera pas visible

      Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.