Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Prévention de la délinquance

« FIPD : plutôt que son volume, c’est le fléchage qui va être important » selon le procureur Patrick Poirret, membre du Conseil national des villes

Publié le 22/10/2012 • Par Pascal Weil • dans : Actu experts prévention sécurité

Patrick Poirret, procureur
P. Poirret
Dans un entretien au Club prévention-sécurité de la Gazette, Patrick Poirret, procureur de la République de Strasbourg et co-président du groupe de travail sur la prévention de la délinquance du Conseil national des villes (CNV), s’exprime sur les nouvelles orientations de politique pénale, les zones de sécurité prioritaires, la gouvernance de la prévention de la délinquance.

Comment accueillez-vous la récente circulaire de politique pénale de la Garde des Sceaux ?

C’est une circulaire fondatrice, qui pour la première fois a été adoptée en Conseil des ministres. Ce cadre d’action sera suivi par des circulaires thématiques, d’autres territorialisées. S’agissant du statut des magistrats et des éléments de procédure pénale, ce texte devra trouver une traduction législative. Mais dans le fond, elle redit simplement ce que le Code nous permet de faire : par exemple, individualiser les peines, qui a toujours été l’objectif des magistrats et aménager les peines qui est déjà prévu par la loi pénitentiaire. A mes yeux, il était nécessaire de réaffirmer ces principes.

Une rencontre aura lieu le 26 octobre entre le Conseil national des villes (CNV) et le ministre de ...
Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

« FIPD : plutôt que son volume, c’est le fléchage qui va être important » selon le procureur Patrick Poirret, membre du Conseil national des villes

Votre e-mail ne sera pas publié

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X