Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Transports

La commission SNIT arbitrera les grands projets d’infrastructure sous 6 mois

Publié le 17/10/2012 • Par Claudine Farrugia-Tayar • dans : France

Frédéric Cuvillier, ministre délégué aux transports, à la mer et à la pêche, a mis en place le 17 octobre 2012 la commission SNIT (Schéma national des infrastructures de transport).

Très attendue, cette commission SNIT sera chargée de trier, hiérarchiser et mettre en place les futures infrastructures de transport. Pour mémoire, le schéma national des infrastructures de transport conçu par le précédent gouvernement comprend de nombreux projets de liaisons ferroviaires, routières et fluviales, ainsi que des opérations de régénération du réseau ferré existant. Soit un investissement global de 245 milliards d’euros sur vingt-cinq ans, sur lequel l’Etat devrait s’engager à hauteur de 90 milliards d’euros, alors que les dépenses annuelles de l’Etat pour les infrastructures sont de l’ordre de 2 milliards.
Quant à la participation des collectivités locales, elle devrait s’élever à 56 milliards…

Estimant que le SNIT n’était pas en phase avec le retour à l’équilibre des finances publiques, le ministre a donc confié à la commission SNIT la rude tâche de sélectionner les projets les plus viables.

Recommandations dans six mois – Composée d’experts et de parlementaires – Philippe Duron (PS), député du Calvados, président de l’AFITF et co-président de TDIE, Louis Nègre (UMP), sénateur des Alpes maritimes et co-président de TDIE, Michel Delebarre (PS), sénateur du Nord, André Chassaigne, député du Puy-de-Dôme (PC), Bertrand Pancher (Union des démocrates et indépendants), Eva Sas (EELV), députée de l’Essonne, cette commission devrait livrer des recommandations d’ici six mois.

Au vu de cette expertise, le ministre proposera alors un nouveau schéma national de mobilité durable, plus compatible avec l’état des finances publiques…

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

La commission SNIT arbitrera les grands projets d’infrastructure sous 6 mois

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X