Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Régions
  • Palaiseau devient la ville-pilote de l’extinction du réseau cuivre de l’ADSL et de la téléphonie

Déploiement de la fibre optique

Palaiseau devient la ville-pilote de l’extinction du réseau cuivre de l’ADSL et de la téléphonie

Publié le 11/10/2012 • Par Sophie Maréchal • dans : Régions

Les ministres de la politique de la ville et de l’économie numérique sont venus à Palaiseau (Essonne), mercredi 10 octobre 2012, encourager France Télécom Orange à franchir la première étape vers un basculement de l’internet et de la téléphonie fixes sur un réseau en fibre optique à l’abonné.

«Fin 2014, Palaiseau sera la première ville en Europe où le téléphone et l’internet ne seront plus opérationnels sur le réseau cuivre», annonçait Stéphane Richard, président directeur général de France-télécom Orange aux côtés de François Lamy Ministre délégué chargé de la ville (ancien maire de Palaiseau ) et Fleur Pellerin ministre déléguée chargée des petites et moyennes entreprises, de l’innovation et de l’économie numérique.

Une page se tourne donc pour France Télécom Orange soupçonné jusqu’à présent de retarder le déploiement de la fibre optique sur le territoire pour profiter encore de la «rente» d’un réseau cuivre initialement prévu pour la téléphonie devenu depuis dix ans le support des services ADSL pour la connexion à Internet.

« Le gouvernement s’est donné l’objectif d’une couverture intégrale du territoire français en très haut débit en dix ans. Notre action sera volontariste sur le modèle du basculement de la télévision analogique vers la télévision numérique terrestre, renchérit Fleur Pellerin.

Palaiseau inaugure un temps nouveau, une vie sans cuivre pour se préparer au monde de demain. La ville sera le laboratoire de nouveaux usages » .

Trouver des solutions pour les abonnés au téléphone- Le déploiement déjà engagé dans la ville, sur les fonds propres de l’opérateur historique, sera donc accéléré pour que d’ici à octobre 2013 les 17000 prises installées dans les entreprises et les foyers palaisiens soient éligibles au FTTH.
A cette date, les fournisseurs d’accès à internet devront s’engager à ne plus commercialiser d’offres d’accès à l’ADSL. Au courant de l’année 2014 l’ensemble de la population sera incité à se raccorder à la fibre optique, aux mêmes conditions tarifaires, afin de procéder à l’extinction définitive du réseau cuivre.
D’ici là un certain nombre de problématiques devront être résolues notamment celle des abonnés au téléphone fixe. « Comme pour le passage du 110 volt au 220 volts pour le réseau électrique où il fallait changer les compteurs, la prise sera équipée d’un nouveau boitier. Nous sensibiliserons les copropriétés et les bailleurs pour informer toutes les personnes qui n’ont que le téléphone » précise Claire Robillard, maire de Palaiseau. Cette extinction soulèvera aussi la question du service universelle du téléphone, en effet, l’obligation de relier les logements neufs au téléphone contraint encore France Télécom à prolonger son réseau cuivre.

Un signal fort salué par les RIP – Cette expérimentation est saluée comme un signal fort par l’Avicca. « Cela fait plusieurs années que nous demandions à France Télécom d’entreprendre ce type d’opération pilote. Nous pourrons tester tous les aspects de ce chantier à grande échelle dans une ville qui concentre toutes les formes d’habitats », se félicite à double titre François Lambert, Vice président de la communauté de commune du plateau de Saclay chargé du numérique et Vice-Président de l’Avicca.

L’expérimentation difficile à généraliser aux zones rurales – Cependant l’enthousiasme risque vite de retomber car, prévient Stéphane Richard « L’extinction du cuivre se sera pas réalisable partout en France. La fibre optique n’est pas la seule solution pour apporter le très haut débit. Il faudra envisager un mixte de technologies pour les territoires les plus coûteux à équiper. Les collectivités locales engagées dans des réseaux d’initiative publique en sont elles-mêmes conscientes».

Montée en débit sur le réseau cuivre, haut débit par satellite et très haut débit mobile par la 4G feront donc partie des solutions palliatives dans les communes situées en zones non denses soit 90% des communes françaises. En effet, l’ambition gouvernementale du Très Haut Débit pour tous n’est pas synonyme de Fibre optique pour tous pour la décennie à venir. Et Fleur Pellerin, elle-même de reconnaître « Le mouvement ne sera que progressif. Le FTTH est le principe conducteur mais chaque territoire devra adapter son schéma territorial d’aménagement numérique aux capacités de financement public locales et nationales. »

Les priorités numériques du quinquennat

Le jour même, Fleur Pellerin présentait lors du conseil des ministres sa vision du secteur numérique levier selon, elle, du redressement productif engagé par son ministère. Elle présentera sa feuille de route lors d’un séminaire intergouvernemental qui se tiendra en février 2013 à l’issue duquel le premier ministre définira les priorités numériques du quinquennat. Elles seront déclinées selon trois axes, social, économique et éthique.

A l’ordre du jour notamment :

  • Le développement des usages numériques à l’école,
  • La modernisation de l’action publique,
  • Un nouveau pilotage du plan national très haut débit,
  • Le soutien aux start-up du secteur,
  • La création d’un nouveau conseil national du numérique
  • Le respect de la vie privée sur internet en lien avec la Commission nationale informatique et liberté
1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Palaiseau devient la ville-pilote de l’extinction du réseau cuivre de l’ADSL et de la téléphonie

Votre e-mail ne sera pas publié

Vincent

12/10/2012 05h05

Bonjour,

Comment gérez-vous l’obligation pour un ERP (Etablissement Recevant du Public) de fournir un téléphone de secours sur une ligne alimenté électriquement par un autocom opérateur lorsque vous êtes sur une liaison fibre?

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X