Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Développement économique

Les agences de développement économique alsaciennes fusionnent

Publié le 10/10/2012 • Par Didier Bonnet • dans : Régions

Alsace international, l’ADIRA (Bas-Rhin) et le CAHR (Haut-Rhin) seront regroupés d'ici fin 2012 sous une même bannière et une direction commune. Alsace Développement, dénomination encore non confirmée, doit servir de bras armé à tout ce qui touche la promotion de l’Alsace. Les agences de tourisme et la marque Alsace doivent compléter l’entité, dont l’objectif est d’améliorer les performances et l’efficacité des actions de développement régional.

La fusion des 3 agences économiques relève en Alsace du serpent de mer.
Annoncée à de multiples reprises puis discrètement oubliée, elle avait fini par faire partie du paysage comme une éventualité souhaitée quasiment par tous, mais infaisable en raison de blocages techniques et institutionnels.
En cause notamment, la crainte des dirigeants haut-rhinois de se voir dépouillés de leurs outils dans une optique centralisatrice en faveur de Strasbourg. C’est déjà cette logique qui avait conduit dans les années 60 à la création du CAHR, qui s’était extrait de l’ADIRA, agence de développement conçue initialement comme devant s’occuper de l’Alsace entière.

Pour l’heure, les dirigeants des collectivités régionales préfèrent rester publiquement discrets sur les préparatifs de la fusion des agences. Il est vrai que plusieurs sujets restent en suspens :

  • où sera localisé le siège d’Alsace développement ? Dans le Haut-Rhin sans doute pour donner des gages vis-à-vis du Sud Alsace, mais pourquoi pas à Mulhouse plutôt que Colmar ? Les aléas de l’Histoire font que la plus grande agglomération du Haut-Rhin n’est que sous-préfecture alors que, compte tenu de son importance économique, Mulhouse apprécierait de se voir doter de fonctions régionales.
  • Le nom du directeur de l’entité fusionnée n’est pas encore connu, même si celui de Vincent Froelicher, actuel directeur de l’ADIRA, circule avec régularité, ce que ni l’intéressé ni ses supérieurs ne confirment officiellement.

Fusion hautement symbolique – Du côté des certitudes, on sait que les quelque 70 agents des 3 comités ont été officiellement informés de la mise en œuvre de la fusion. Un audit est en cours pour détailler l’ensemble des éléments à résoudre, qui vont de questions de statuts sociaux et de questions humaines en passant par les tickets restaurant en passant par la gestion au quotidien. Selon des agents de terrain, une habitude de collaboration existe entre les structures.

La fusion annoncée des agences de développement tranche un nœud gordien : l’apparente incapacité régionale à faire travailler ensemble ses entités promotionnelle a toujours jeté une ombre sur la possibilité réelle de créer la collectivité unique, voulue par le président Richert. « Nous avons tous mûri », reconnaît-il, soulignant que la fusion des agences a valeur de symbole. « Tout ce qui touche à la promotion de l’Alsace doit passer par une même entité et une même bannière », explique-t-il régulièrement depuis le lancement en avril de la Marque Alsace.

Maintenant que le processus de mise en place de la collectivité unique semble irréversible, en raison notamment du soutien du Président de la république et du premier ministre, il fallait bien faire avancer la fusion des agences. Alsace développement sera selon nos informations le nom de la nouvelle entité, appelée à rassembler outre les spécialistes du développement économique, ceux de la promotion touristique et les chargés de la Marque Alsace.

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Les agences de développement économique alsaciennes fusionnent

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X