Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Fonction publique

Syndicats unanimes contre la « logique comptable » de François Fillon

Publié le 04/07/2007 • Par La Rédaction • dans : France

Les syndicats de la fonction publique ont unanimement dénoncé le 3 juillet la « logique exclusivement comptable » du gouvernement, le Premier ministre François Fillon ayant confirmé le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite en 2008.
« Encore une fois aucune réflexion ou discussion préalable sur les services publics n’a été conduite et c’est une logique exclusivement comptable qui prévaut », écrivent les organisations syndicales de fonctionnaires (CGT, CFDT, FO, Unsa, FSU, Solidaires, CGC, CFTC) dans un communiqué commun.
Réunies le 2 juillet au soir en intersyndicale, elles ont décidé de s’adresser au ministre du Budget Eric Woerth et au secrétaire d’Etat en charge de la Fonction publique André Santini le 12 juillet, à l’occasion du conseil supérieur de la fonction publique d’Etat (CSFPE) pour réclamer l’ouverture « au plus vite » de négociations.
Elles demandent par ailleurs que « les décisions en matière d’emploi public résultent d’un vrai débat sur les missions des services publics ».
Le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite « aura des conséquences dramatiques sur l’emploi et les conditions de travail ainsi que sur le champ et les missions des services publics », préviennent-elles, estimant que « les usagers en seront les premières victimes ».
Notant qu’aucune réponse n’est apportée à leurs précédentes demandes de négociations salariales, elles jugent que le ‘travailler plus pour gagner plus’ ne saurait répondre à cette exigence ».
Le 21 juin, Eric Woerth avait jugé que le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite correspondait à la suppression d’environ 30.000 à 40.000 postes.

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Syndicats unanimes contre la « logique comptable » de François Fillon

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X