Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Voirie

Modification de normes d’accessibilité

Publié le 02/10/2012 • Par Delphine Gerbeau • dans : TO parus au JO

Un arrêté modifie l’arrêté du 15 janvier 2007 relatif aux prescriptions techniques pour l’accessibilité de la voirie et des espaces publics.

Il modifie les mesures des obstacles bas installés sur la voirie publique, fixées dans l’annexe 3 de l’arrêté du 15 janvier 2007 relatif aux prescriptions techniques pour l’accessibilité de la voirie et des espaces publics, et s’applique à compter du 1er avril 2013.

Cet article est en relation avec le dossier

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Modification de normes d’accessibilité

Votre e-mail ne sera pas publié

Pad

08/10/2012 04h38

La lecture de l’annexe me laisse dubitatif. Si je dois considérer que le lien pour consulter le tableau ne renvoie pas à l’abaque, ayant tout de même trouvé celui-ci, l’enveloppe et les chiffres mentionnés dans le texte interpellent.

L’enveloppe.
Ayant fait de la voirie urbaine, ayant mis en place du mobilier urbain, que va devenir l’espace de circulation et l’esthétique du paysage avec des potelets de 1,00 m de haut devant faire au moins 24 cm de diamètre ou encore ceux de 0,80 m devant avoir une largeur minimale de… 44 cm ! C’est déjà un casse-tête d’aménager dans les normes de circulation certains trottoirs pour y faire tenir toutes les superstructures (coffrets, signalisation, barrières…) mais, là, je m’interroge si la personne qui a rédigé ce texte a été sur le terrain. Il n’est même plus question de potelets bas qui vont disparaître obligatoirement de tous les catalogues fabricants.

Les chiffres.
Il est écrit « La hauteur ne peut être inférieure à 0,50 mètre » ; or, l’abaque fait valoir une zone hachurée – supposée donc interdite – jusqu’à seulement 0,40 mètre.
Il est écrit « Si la borne ou le poteau a une hauteur de 0,50 mètre, sa largeur ou son diamètre ne peut être inférieur à 0,28 mètre » ; or, pour cette hauteur, la dimension minimale est de 72 cm, tandis que celle de 28 cm correspond à une hauteur min de 0,96 m.
Erreur encore plus grossière, la dimension de 0.06 m est associée à la hauteur de 1,10 m ; or, il s’agit d’une valeur caractéristique de l’enveloppe correspondant à une hauteur de 1,20 m.
Enfin, l’exemple « une borne de 0,21 mètre de largeur ou diamètre a une hauteur de 0,60 mètre au minimum » est à oublier puisque 0,21 m correspond à 1,04 m de haut et que pour la hauteur de 0,60 m, la dimension (Ø ou h) doit être au moins de 0,62 m.
Donc, soit tous les chiffres sont faux, soit l’abaque est faux.

Maintenant, qu’en est-il des bornes couchés (pour empêcher le stationnement ou être des butées), des bordures chasse-roues (installées dans des zones dangereuses en garde-fou qu’une voiture n’aille rouler sur les piétons), et autres équipements de cette espèce ? Doivent-ils être aussi bannis ? Je crois que beaucoup de professionnels de la voirie vont s’arracher les cheveux ou perdre raison. Ainsi, le renouvellement d’une majeure partie des MU sera impossible…

Franchement, je ne comprends pas. En mettant ce commentaire en ligne associé à l’article, j’espère que cette fois une réponse sera donnée officiellement à tous les interlocuteurs concernés.

PS1 : quitte à faire un abaque, la partie progressive de l’enveloppe ne devrait pas être une droite mais une courbe de second ordre a minima (la silhouette de la Tour Eiffel ferait un bon modèle !…).
PS2 : pour donner une note optimiste, à 0,40 m de haut pour 0,80 m de diamètre, la solution de la jardinière reste valable. Au moins les espaces verts n’ont pas de souci !

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X