Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Social

L’Anah mobilisée pour le droit au logement opposable

Publié le 10/07/2007 • Par Delphine Gerbeau • dans : France

La mise en oeuvre du droit au logement opposable, au 1er décembre 2008, (loi « Dalo ») pour les personnes prioritaires suppose des logements disponibles non seulement dans le parc public, mais également dans le parc privé. Or, dans ce domaine, l’Agence nationale de l’habitat (Anah) devrait jouer un rôle croissant. Ainsi, pour le développement de l’offre locative à bas loyer, l’Agence souhaite mettre en avant le dispositif «d’intermédiation associative », prévu par la loi. Celui-ci vise à permettre à une association de louer un logement à un bailleur privé, pour le sous-louer à un locataire à faibles revenus. «Nous réunissons les associations oeuvrant dans le logement social, le 19 juillet, pour leur présenter nos dispositifs, et nous souhaitons que la garantie des risques locatifs puisse bénéficier aux associations, afin de développer l’intermédiation sociale», précise Philippe Pelletier, président de l’Anah.
L’Anah affiche un budget en hausse, passant de 507 millions d’euros à 577 millions (dont 50 millions pour le maintien des personnes âgées à domicile). A l’issue du 1er semestre 2007, ses résultats – présentés le 10 juillet – étaient déjà en forte croissance par rapport à 2006. D’une part, elle a rempli son objectif de production de logements privés à loyer adaptés : soit 38 600 logements, 110% de l’objectif pour 2006. Environ 40 000 logements sont prévus pour 2007, dont 13 500 très sociaux. Elle s’engage également sur la remise sur le marché de logements vacants, avec 4354 logements vacants remis sur le marché en juin 2007, contre 3107 à la fin de 2006. L’Anah intervient par ailleurs dans la lutte contre l’habitat indigne, avec une progression de 71 % de logements réhabilités entre 2006 et juin 2007.

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

L’Anah mobilisée pour le droit au logement opposable

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X