Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Réforme de l'Etat

Changement de méthode pour la RGPP, pas d’objectifs

Publié le 26/09/2012 • Par Delphine Gerbeau • dans : Billets juridiques

Mairie_une_juridique
Fotolia
La fin reste, les moyens doivent changer : voilà les conclusions du rapport commandé début juillet au trois Inspections générales de l’administration, des finances et des affaires sociales relatif au bilan de la RGPP et aux conditions de réussite d’une nouvelle politique de réforme de l’Etat.

Les auteurs reprennent largement les griefs des syndicats de fonctionnaires : une réforme menée tambour battant, sans concertation avec les agents, sans association des collectivités locales ou du Parlement, une politique du chiffre sans réflexion sur le sens de l’action publique et des missions de l’Etat.

Changer sans changer – Pour les auteurs, il s’agit de garder l’objectif de réduire les effectifs de fonctionnaires et d’économies sur les frais de fonctionnement de l’Etat. Un véritable exercice d’équilibriste auquel va devoir s’adonner l’Etat, sous la haute surveillance des syndicats qui l’attendent au tournant.

Le rapport propose donc de poursuivre la RGPP – notamment d’aller au bout des réformes déjà engagées – mais en changeant de méthode. Si le pilotage doit rester interministériel, les ministères doivent être plus associés à la mise en œuvre de la réforme.
Point central, les agents doivent être associés aux réformes, et l’amélioration de la gestion des ressources humaines doit être un chantier prioritaire. Enfin la revue des politiques publiques doit être étendue aux collectivités territoriales et aux organismes de protection sociale, et le Parlement lui aussi associé aux débats, alors qu’il en a pour le moment été totalement écarté.

Assistera-t-on enfin à un grand débat sur la place de l’Etat et à l’étendue de ses missions, sur le rôle des services publics, notamment dans le cadre d’un acte 3 de la décentralisation ? Une gageure pour le gouvernement, et l’ancien élu local Jean-Marc Ayrault.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Changement de méthode pour la RGPP, pas d’objectifs

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X