Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Non classé
  • Le Comité des sans-logis installe un campement pour des personnes SDF à Paris

Logement

Le Comité des sans-logis installe un campement pour des personnes SDF à Paris

Publié le 13/07/2007 • Par La Rédaction • dans :

Le Comité des sans-logis (CDSL) a commencé, le 11 juillet, à monter un campement pour les mal-logés, dans le 13e arrondissement parisien. En fin de matinée, une quinzaine de tentes, pour la plupart inoccupées, avaient été plantées dans le square Robert-Bajac, près de la porte d’Italie, en présence d’une quinzaine de membres de l’association et de mal-logés et de policiers.
Il y a 17 tentes, chacune pouvant accueillir deux personnes, a indiqué Jean-Yves Cottin, président du CdSL, précisant que 30 mal-logés se trouvaient sur place lors de l’installation du campement vers 9 heures, mais que la plupart étaient « repartis au boulot ».
« Ils sont dans l’errance urbaine », a-t-il expliqué, ajoutant que l’association avait envoyé, le 11 juillet, une lettre à la ministre du Logement, Christine Boutin, et à sa secrétaire d’Etat à la ville, Fadela Amara.
Les sans-logis, « dont beaucoup de femmes, se sont installés en campement », indique le texte, « parce que leurs demandes de logement dont la liste a été déposée par le Comité des sans-logis depuis plusieurs mois dans les différentes administrations sont restées lettre morte ».
Jean-Yves Cottin a affirmé qu’une opération similaire du CDSL à l’été 2006 avait abouti au relogement de 28 personnes et s’est déclaré prêt à accueillir de nouveaux arrivants sur le campement, dans certaines limites.
« Ce n’est pas pour refaire le canal Saint-Martin de cet hiver », a-t-il assuré, faisant référence au mouvement des Enfants de Don Quichotte.
« Ce que l’on aimerait, c’est que les personnes qui entrent dans l’urgence sociale aient tout de suite un rendez-vous [dans les administrations et soient] relogées dans un délai raisonnable, de l’ordre de six mois », a-t-il expliqué.
Le CDSL, présent sur le canal Saint-Martin depuis le début de ce campement, milite pour des propositions de logement durable, avec le slogan « ni tente, ni foyer, ni hôtel, un logement ».

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Le Comité des sans-logis installe un campement pour des personnes SDF à Paris

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X