Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Culture

Pays-de-la-Loire. Biennale Estuaire 2007: après le canard jaune, la maison prend l’eau

Publié le 11/07/2007 • Par La Rédaction • dans : Régions

La biennale d’art Estuaire 2007, entre Nantes et Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), connaît des déboires avec deux oeuvres phares : le canard de bain géant se dégonfle et « la maison sur l’eau » s’est couchée sur l’eau, a-t-on appris, le 11 juillet, auprès des organisateurs.
Haut de 19 mètres et long de 23 mètres, le canard de bain jaune devait être l’une des attractions ludiques de cette manifestation lancée, début juin, par Jean Blaise, directeur du Lieu unique à Nantes.
Mais depuis le début de la biennale, il a été impossible de gonfler durablement ce canard, sans qu’il ne se déchire et ne finisse le bec dans l’eau. Une nouvelle tentative devrait être menée « dès que la météo le permettra » dans le port de Saint-Nazaire, selon les organisateurs. Le 10 juillet, l’oeuvre la plus médiatisée, « la maison dans la Loire », auberge immergée au milieu du fleuve par l’artiste Jean-Luc Courcoult, mais dont seul le toit pouvait être aperçu à marée haute, a pris l’eau. Alors qu’une opération de déballastage était menée « pour l’alléger », la maison « a pivoté sur elle-même et s’est couchée sur le côté ». « Nous ne sommes pas en mesure d’annoncer combien de jours prendront le renflouement et la réparation de cette oeuvre », a indiqué Jean Blaise, dans un communiqué. Présentant une trentaine d’oeuvres jusqu’au 1er septembre, la biennale a accueilli 242 000 personnes au cours du premier mois. Elle est dotée d’un budget de plus de 7 millions d’euros, financé par les collectivités locales et des partenaires privés.

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Pays-de-la-Loire. Biennale Estuaire 2007: après le canard jaune, la maison prend l’eau

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X