Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

transports

Les transports publics niçois passent en régie directe

Publié le 25/09/2012 • Par Caroline Garcia • dans : Régions

Les élus de la métropole Nice Côte d’Azur rejettent les offres présentées par Veolia et Keolis pour passer en régie directe.

Le conseil métropolitain de Nice Côte d’Azur (NCA) a voté en faveur de l’exploitation du réseau de transport public en régie directe, le 21 septembre 2012. Les bus et tramways de la métropole, gérés depuis sept ans par ST2N, une filiale de Veolia Transdev, repasseront dans le giron intercommunal dès septembre 2013.

Augmentations de 81 à 100,7 millions pour 2012-2019 – Cette décision paraît essentiellement motivée par la facture que présentaient les deux entreprises retenues à la suite de l’appel d’offres lancé par NCA : le délégataire actuel et son concurrent, Keolis, prévoyaient des « augmentations comprises entre 20,3 % et 23,5 % soit, sur la période 2012-2019, des hausses de 81 à 100,7 millions d’euros, a défendu le président de la métropole, Christian Estrosi. Le recours à la régie permettra à la collectivité de mieux maîtriser son budget pour les années à venir. Les économies réalisées par une gestion directe (pas de marge, pas de frais de siège ou de région) sont non négligeables et devraient permettre à la régie de se doter de compétences techniques complémentaires. »

Le choix du retour en régie implique l’embauche de l’ensemble des 1 100 salariés de ST2N qui seront repris « avec leurs salaires et leurs acquis sociaux ».

Embauche des 1 100 salariés de ST2N – En novembre 2012, le conseil métropolitain votera une convention de gestion avec Veolia qui permettra au délégataire d’assurer la transition avant la prise en charge complète par la régie de l’exploitation du réseau.

En 2011, NCA avait déjà décidé de reprendre ses cantines en régie directe, après 25 ans de délégation de service public.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les transports publics niçois passent en régie directe

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X