Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Environnement

Paca. Le Canal de Provence, assurance sécheresse pour la région

Publié le 12/07/2007 • Par La Rédaction • dans : Régions

Avec ses 70 kilomètres à ciel ouvert, ses 4 000 kilomètres de canalisations enterrées et ses 120 kilomètres de galeries et tunnels, le canal de Provence, dont le grand public soupçonne peu l’existence, est devenu en cinquante ans « l’assureur sécheresse de la Provence ».
Dans une région habituée aux sécheresses, la la société du Canal de Provence (SCP)alimente sans restriction une centaine de communes et 35 000 particuliers résidant en zone rurale. Elle assure l’irrigation de 6 000 exploitations agricoles et approvisionne 800 industries, majoritairement dans les Bouches-du-Rhône et le Var.
La SCP, née de la volonté des collectivités locales d’utiliser les eaux du Verdon, à cheval sur les Alpes-de-Haute-Provence et le Var, fait face à la demande grâce à ses réserves de 250 millions de mètres cubes, réparties entre les barrages de Castillon, Sainte-Croix et Bimont. Celles-ci sont destinées à réguler les prélèvements dans le canal et permettent de « soutenir » deux ans de sécheresse consécutive, souligne Jacques Plantey, directeur général de la SCP.
Une gestion rigoureuse des ressources permet d’absorber l’abonnement de 1 500 particuliers supplémentaires chaque année, alors que la région est soumise à la pression démographique. La région Paca et le conseil général des Bouches-du-Rhône ont décidé d’étendre le réseau pour « sécuriser » l’alimentation en eau de l’est du Var.
Ainsi le projet d’une liaison hydraulique souterraine de 75 kilomètres, jugé prioritaire par le conseil général du Var, a été inscrit au contrat de projets 2007-2013.
Il prévoit de relier vers 2011 les installations existantes du côté de Saint-Maximin à la région de Fréjus, jusque là entièrement dépendante de la réserve du lac de Saint-Cassien, en traversant tout le centre du Var.
Ce projet représente un investissement de 58 millions d’euros qui doit être réparti entre l’Etat, la région, le département et la société. L’incertitude demeure sur la répartition de l’effort et sur la participation de Bruxelles, mais la SCP souhaiteque l’enquête publique sera lancée à l’automne, pour de premiers coups de pioche à l’automne 2008.

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Paca. Le Canal de Provence, assurance sécheresse pour la région

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X