Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Régions
  • Outre-mer. Christian Estrosi à Saint-Martin et Saint-Barthélémy, qui deviennent des collectivités

Fonction publique

Outre-mer. Christian Estrosi à Saint-Martin et Saint-Barthélémy, qui deviennent des collectivités

Publié le 16/07/2007 • Par La Rédaction • dans : Régions

Le secrétaire d’Etat à l’Outre-mer s’est rendu dans les îles de Saint-Barthélémy et Saint-Martin pour l’installation des conseils territoriaux de ces nouvelles collectivités d’outre-mer (COM), jusqu’alors communes de la Guadeloupe.
Les présidents des conseils territoriaux des deux COM, Bruno Magras (DVD), à Saint-Barthélémy, et Louis-Constant Fleming (UMP), à Saint-Martin, ont tous deux été élus à l’unanimité. Les conseils comprenant 9 et 23 membres respectivement.
Devant le conseil territorial de Saint-Barthélémy, Christian Estrosi, a assuré qu’il veillerait « à ce que les transferts de compétences se fassent dans le respect des engagements qui ont été pris ».
« Vous étiez une des 36 000 communes de la République, vous êtes devenus un des 12 territoires d’outre-mer de la République française », a souligné Christian Estrosi, en s’adressant aux conseillers territoriaux et aux citoyens massés devant l’immeuble qui était jusqu’alors la mairie de la partie française.
Il a annoncé, dans l’immédiat, la création en janvier 2008 d’un « local de rétention administrative » des immigrés en attente d’expulsion, celle d’une antenne de l’Office central de répression du trafic illicite de stupéfiants (OCRTIS), « avec 14 policiers et gendarmes » durant le premier trimestre 2008, ainsi qu’un « renforcement » des effectifs de gendarmerie.

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Outre-mer. Christian Estrosi à Saint-Martin et Saint-Barthélémy, qui deviennent des collectivités

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X