Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Transports

Route Centre Europe Atlantique : mise en concession au congélateur

Publié le 21/09/2012 • Par Pablo Aiquel • dans : Régions

Le ministre des transports, Frédéric Cuvilier, a annoncé le mercredi 19 septembre 2012 à Dijon qu’il demandait de nouvelles études pour le financement de la mise à 2x2 voies de la Route Centre Europe Atlantique, une des nationales les plus dangereuses de France. Dans l’Allier c’est la consternation.

En marge des journées parlementaires du PS, à Dijon, le ministre des transports, Frédéric Cuvillier, a annoncé qu’il avait « demandé au préfet de surseoir à la poursuite des études sur la mise en concession, le temps que nous soient rendues les conclusions du Conseil général de l’environnement et du développement durable et que l’on puisse être en discussion avec les collectivités », a indiqué le Journal de la Sâone-et-Loire.

La déclaration du ministre vient quelque peu nuancer l’annonce faite par le député de Sâone-et-Loire Thomas Thévenoud, qui avait parlé de « suspension de la mise en concession de la RCEA » la veille sur France 3 Bourgogne

Route de la mort – La mise en concession, qui doit coûter environ un milliard d’euros, avait été décidée par l’ancien gouvernement, après un débat public organisé entre novembre 2010 et février 2011, qui avait abouti à un décret signé par Nathalie Kosciuzko-Morizet et publié au journal officiel en juin 2011.

Une décision soutenue à l’unanimité par les élus de l’Allier mais combattue par ceux de Sâone-et-Loire dont le président n’était autre qu’Arnaud Montebourg, leader de l’opposition à la concession.
L’Allier et la Sâone-et-Loire sont tout deux concernées par la mise à deux fois deux voies, sur environ 120km, de la RN79 appelée « route de la mort » tant le nombre d’accidents impliquant des poids-lourds y est élevé. Cette route est désignée dans le Schéma nationale des itinéraires de transports (SNIT) comme un des quatre zones les plus dangereuses de France.

Indignation dans l’Allier – Le président du Conseil général de l’Allier, Jean-Paul Dufrègne (PCF), s’est dit « en colère et interloqué » en apprenant la nouvelle.

« C’est désolant tant sur la forme que sur le fond. Sur la forme: j’ai demandé depuis plusieurs mois un rendez-vous au ministre sans qu’il daigne me répondre et aujourd’hui on renvoie aux collectivités la responsabilité de régler cette question. C’est intolérable. Le débat a eu lieu, il ne faut pas le refaire. Je rappelle qu’il a mobilisé des milliers de personnes, habitants, chefs d’entreprises, élus… Nous étions dans une véritable dynamique, portés par l’espoir que nous allions enfin moderniser et surtout sécuriser cette route nationale à l’horizon 2017. L’attente est très forte et la déception à la mesure de celle-ci », a-t-il déclaré dans un communiqué.

« Sur le fond, je peux comprendre qu’on remette en cause une décision. Mais à condition de proposer une alternative. Si on me dit que la RCEA  sera réalisée à 2 x 2 voies tout en restant publique et gratuite, je suis d’accord. La RCEA est une route nationale, il ne faut pas l’oublier », a-t-il souligné, écartant une participation des collectivités territoriales.

1 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Route Centre Europe Atlantique : mise en concession au congélateur

Votre e-mail ne sera pas publié

lector

22/09/2012 11h25

Sur cette route passe des milliers de camions par jour. Une fraction venant de l’Ouest est déjà a 2×2 voies, gratuites. Il serait normal qu’elle le soit sur sa totalité sauf pour le transport international par camions. Un péage devrait être institué pour ces derniers car l’entretien de ces voies est à refaire régulièrement et coûte cher aux contribuables pour des transports qui ne concerne pas notre pays. Que de camions voyons nous passer allant des « ex pays de l’est » en Espagne et Portugal. Que l’Europe finance ces travaux et surtout pourquoi ne pas utiliser le RAIL?

Commenter

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X