Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Services publics

Le projet de loi sur le service minimum serait inutile et dangereux, selon la CNCDDSP

Publié le 16/07/2007 • Par La Rédaction • dans : France

La Convergence nationale des collectifs de défense et de développement des services publics (CNCDDSP) a estimé, le 14 juillet, que le projet de loi sur le service minimum, examiné à partir du 17 juillet au Sénat, était « inutile et dangereux ».
« La priorité des usagers n’est pas un service minimum pendant les jours de grève mais bien un service maximum tous les jours », estime la Convergence, fédération de collectifs de défense des services publics.
Selon la CNCDDSP, « c’est bien par l’octroi de moyens humains, matériels et financiers supplémentaires aux agents du transports public mais également en faisant vivre […] une vraie démocratie de participation et de contrôle dans le fonctionnement de l’entreprise publique, que l’Etat satisfera à cette exigence de transport de qualité et non pas par une loi inutile et dangereuse ».
La Convergence « soutient la demande des organisations syndicales de ne pas toucher au droit de grève et agira, avec le plus grand nombre de partenaires possibles, pour que soit mis en oeuvre un dialogue social efficace et reconnu, véritable clé de la baisse de la conflictualité et de la continuité du service public au quotidien », conclut-elle.
Plus de sept Français sur dix (71%) se disent favorables à une « limitation du droit de grève pour permettre la mise en place d’un service minimum dans les transports », selon un sondage publié le 15 juillet.

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Le projet de loi sur le service minimum serait inutile et dangereux, selon la CNCDDSP

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X