Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • Régions
  • Paca. Les critiques contre la grande mosquée de Marseille ont des relents racistes, estime le préfet

Cultes

Paca. Les critiques contre la grande mosquée de Marseille ont des relents racistes, estime le préfet

Publié le 17/07/2007 • Par La Rédaction • dans : Régions

Michel Sappin, nouveau préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (Paca), a estimé le 17 juillet que les critiques contre le projet de grande mosquée défendu par Marseille avaient « des relents racistes ».
Le conseil municipal a adopté le 16 juillet une délibération remaniée pour implanter cet édifice et améliorer les conditions d’exercice du culte musulman.
Un premier projet avait été annulé par le tribunal administratif, saisi par le Mouvement national républicain (MNR) de Bruno Mégret, le Mouvement pour la France (MPF) et le Front national (FN). Le MNR a annoncé qu’il déposera un recours contre la nouvelle mouture.
« Il est scandaleux de ne pas vouloir accepter que les pratiquants d’un culte aussi important que le culte musulman puissent pratiquer dans des conditions de dignité », a insisté Michel Sappin, en réaffirmant sa solidarité avec le maire (UMP) de Marseille, Jean-Claude Gaudin.
« Il n’y a rien de honteux à ce que la collectivité s’engage à aider la communauté » pour la construction de cet édifice, a-t-il ajouté.
Selon la délibération adoptée le 16 juillet, la ville va consentir un bail emphytéotique de cinquante ans à l’association La Mosquée de Marseille, moyennant un loyer annuel de 24 000 euros, pour une parcelle de 8 616 mètres carrés dans le quartier Saint-Louis (15e arr.) qui a abrité des abattoirs avant de servir au stockage des décors de l’Opéra.
Marseille dont un quart de la population est musulmane (pratiquante ou non) compte 62 lieux de culte d’une capacité d’environ 13140 places, souvent insuffisante pour accueillir l’ensemble des fidèles.
D’autres villes, comme Paris ou Strasbourg, ont déjà «leur grande mosquée».

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Paca. Les critiques contre la grande mosquée de Marseille ont des relents racistes, estime le préfet

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X