Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Développement économique

Le président de Haute-Garonne s’étonne du silence qui plane sur Power8

Publié le 17/07/2007 • Par La Rédaction • dans : France

Pierre Izard, président (PS) du conseil général de la Haute-Garonne, s’est dit surpris, le 17 juillet au lendemain du sommet franco-allemand, par « le silence qui règne à propos du plan Power8, lui-même, et des 10 000 suppressions d’emploi qui sont toujours de mise ».
« Ces enjeux humains ont été masqués sous les images protocolaires », a-t-il souligné dans un communiqué. Pour lui, « Power8 sera aussi lourd de significations pour tout un tissu industriel de sous-traitants, qui reste dans l’expectative ».
Le président de l’assemblée départementale remarque également que le chef de l’Etat s’est rallié « soudainement aux positions allemandes sur la monnaie, dont on sait qu’elles posent question pour l’industrie européenne » et que, « dans le même temps, l’Allemagne affirme plus nettement sa position au sein d’Airbus ».
Pierre Izard souhaite « que l’accord de gouvernance trouvé hier pour Airbus va permettre au projet industriel de repartir de l’avant », tout en s’inquiétant que « ces évolutions signent le début d’un désengagement du gouvernement français du champ aéronautique et, plus largement, d’un renoncement à la politique industrielle ».
Courant avril, le conseil général de la Haute-Garonne, à majorité socialiste, a lancé une « campagne d’interpellation de l’Etat sur la situation d’Airbus », estimant que le département est directement visé par le plan de restructuration Power8.

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Le président de Haute-Garonne s’étonne du silence qui plane sur Power8

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X