Déposez votre CV

Logo Gazette.fr

0

Commentaire

Réagir
Imprimer

environnement

La région Aquitaine pousse huit premiers EPCI vers l’autosuffisance énergétique

Publié le 20/09/2012 • Mis à jour le 16/04/2013 • Par Karine Ménégo • dans : Régions

Imprimer

0

Commentaire

Réagir

Huit premiers EPCI aquitains ont signé lundi 17 septembre 2012 des conventions de cofinancement d'assistance à maîtrise d'ouvrage (AMO) avec le conseil régional d'Aquitaine en vue d'utiliser les ressources naturelles locales pour parvenir à réduire leur consommation d'énergies non renouvelables d'ici 2020.

 

Références

La fiche de l'appel à projets, avec le contact du chargé de mission idoine

Ce protocole de partenariat assure une subvention maximale de 56 000 euros aux EPCI qui s’engageront d’ici 2020 à :

  • améliorer de 30 % leur efficacité énergétique,
  • porter à 32 % la part des énergies renouvelables dans la consommation finale d’énergies,
  • réduire l’émission de gaz à effet de serre jusqu’à 30 % par rapport à 1990.

Démarche comparable en Rhône-Alpes - Les huit premiers signataires du réseau Territoire à énergie positive en Aquitaine (TEPOS) ont répondu à un appel à projet lancé en mai 2012. Une démarche comparable est engagée en région Rhône-Alpes, où les lauréats seront choisis en novembre 2012.

« Nous avions l’idée de ne retenir que trois ou quatre territoires pilotes. Mais les huit candidatures reçues étaient toutes très abouties, et leur diversité est très intéressante pour constituer l’amorce d’un réseau régional », explique Peggy Kançal, la conseillère régionale (EE-LV) en charge du Plan climat de la région, dans lequel s’inscrit cette initiative.

Si les communauté de communes de l’estuaire(1), de Mimizan(2) et de la Haute Lande(3) ainsi que le Syndicat intercommunal du Haut-Entre-Deux-Mers(4) présentent des projets opérationnels, les quatre autres lauréats sont encore au stade des études de faisabilité (CdC de Bourg en Gironde, CdC Côte Landes Nature et CdC du Gabardan, au Pays Basque).

Chaufferies à plaquettes de bois - « En 2003, après une étude en vue d’une Opah centrée sur l’isolation thermique, nous avons installé quatre chaufferies à plaquettes de bois, une ressource on ne peut plus locale, pour nos bâtiments municipaux, mais aussi pour un lotissement de 80 logements et pour une grosse entreprise locale de négoce de vin. Mais ce travail nous a montré qu’il fallait aller plus loin. Grâce à l’ingénierie proposée par la région, nous allons travailler la piste de la méthanisation », affirme la présidente du syndicat mixte Haut-Entre-Deux-Mers, Yolande Lachaize.

Cet exemple de réalisation semble créer l’effet d’émulation espéré par le conseil régional : « Rien n’était engagé en 2011 sur notre territoire. C’est le travail de nos voisins de Haute Lande qui nous a inspiré : nous avons vu cette petite commune d’un millier d’habitants, Mézos, diviser par deux sa facture annuelle de fioul avec un réseau de chaleur bois énergie, dont le retour sur investissement commence à se faire…  Nous avons donc postulé afin d’obtenir, grâce à l’appui de la région, des facilités de financement pour un projet comparable sur notre territoire », témoigne le président de la CdC de Mimizan, Christian Plantier.

Nouvel appel à projets à l’automne - En effet, outre un cofinancement de l’AMO, ces huit premiers lauréats remonteront systématiquement les files d’attente dans chacun des guichets d’aide ou de subventionnement d’équipement destiné aux économies d’énergies.
Les quatre CdC les moins opérationnelles percevront leur subvention en 2013. « Et puis, dès l’automne 2013, nous lancerons un nouvel appel à projets pour désigner deux autres lauréats, afin d’entretenir une dynamique autour de ce réseau régional de collectivités exemplaires », affirme Elisabeth Gay, responsable de la Direction développement durable de la région Aquitaine.

Haut de page

Cet article est en relation avec

Imprimer

0

Commentaire

Réagir
Publicité

Liens sponsorisés

Tous les fournisseurs

Publicité

Mots-clés

Thèmes abordés Développement durableEnergie - air - climatEnvironnementIntercommunalité

Régions Aquitaine

0 Commentaire

Ajouter un commentaire
  1. Ajouter un commentaire

      Votre e-mail ne sera pas visible

    Conformément à la loi "Informatique et libertés" du 6 janvier 1978, vous pouvez accéder aux informations vous concernant, les rectifier ou vous opposer à leur traitement et à leur transmission éventuelle à des tiers en écrivant à : Groupe Moniteur - 17, rue d'Uzès 75018 Paris cedex 02 ou en cliquant ici.