Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Finances publiques

L’Inspection générale des finances critique la hausse des effectifs et des moyens des « agences » de l’Etat

Publié le 18/09/2012 • Par Raphaël Richard • dans : Actu experts finances

Un rapport de l’Inspection générale des finances (IGF), rendu public le 17 septembre 2012, pointe la hausse des effectifs et des moyens des 1 244 « agences » de l’Etat, dont « l’opportunité et les modalités de recours n’ont pas relevé d’une stratégie d’ensemble cohérente ».

Commandé en août 2011 par le précédent gouvernement, le constat de l’IGF rendu en mars 2012 n’avait jusqu’ici pas été rendu public. Les nouveaux locataires de Bercy l’ont publié et y puiseront sans doute des idées dans leurs recherches d’économies pour les finances publiques.
En effet, la gestion de ces 1 244 entités que l’IGF a choisi de regrouper sous le nom d’agences n’a pas suivi les mêmes principes que l’Etat s’est imposé avec la révision générale des politiques publiques. Ainsi, pendant que l’Etat réduisait ses effectifs de 6 % sur la période 2007-2012, ses agences voyaient leurs personnels augmenter de 6,1 %.

Les auteurs appellent par ailleurs à ce que « la très forte augmentation des niveaux de rémunération contenue », la masse salariale par agent de l’Etat augmentant moins ...

Article réservé aux abonnés Club finances
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club finances

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club finances

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club finances

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion

Références

L'Etat et ses agences - IGF - mars 2012

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

L’Inspection générale des finances critique la hausse des effectifs et des moyens des « agences » de l’Etat

Votre e-mail ne sera pas publié

Agent Territorial Girondin

19/09/2012 07h33

Non!! il faut un rapport pour se rendre compte que de nombreux agents sont « embauchés » non pas pour leur compétence mais pour leur relationnel avec le pouvoir décisionnaire….et comme l’a si bien décrit Zoe Shepard dans son premier livre ils sont ensuite complètement débordés et pour ceux qui veulent vraiment s’investir très vite placardisés.
Le plus triste c’est que pour s’assurer leur réélection on augmente les effectifs et par la même nos impôts.
Avant de couper le vivre, punissons et révoquons les responsables de cette gabegie. Si ces gens là étaient chefs d’entreprises ils auraient une autre vision des choses.

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X