Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Exclusion

François Fillon vante le revenu de solidarité active

Publié le 27/07/2007 • Par La Rédaction • dans :

Le Premier ministre a prôné, le 23 juillet à Argenteuil (Val-d’Oise), le revenu de solidarité active (RSA), qu’il entend « généraliser » à toute la France si l’expérimentation se révèle concluante. Accompagné du Haut commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté, Martin Hirsch, concepteur du RSA, François Fillon a jugé qu’il fallait en finir avec « un système idiot », « injuste pour les bénéficiaires » de minima sociaux et « mauvais pour la société », car responsable de « millions d’heures de travail non assumées et de dépenses sociales qui pourraient être évitées ».
Concrètement, le RSA, dont l’expérimentation est inscrite dans le projet de loi, dit « paquet fiscal », débattu cet été, s’adressera aux bénéficiaires du RMI et de l’allocation parent isolé (API). Testé pendant trois ans dans plus d’une vingtaine de départements, dont le Val-d’Oise, il se substituera à terme aux minima sociaux. Le RSA vise notamment, via un complément de ressources à la charge de l’Etat et du département, à supprimer les effets de seuil qui entraînent parfois une perte de revenus pour les allocataires ayant repris un travail.
L’expérimentation va permettre « de corriger les erreurs initiales et d’ajuster le système », a précisé le Premier ministre.
Le gouvernement « va se battre » pour raccourcir au minimum les délais et permettre que l’expérimentation du RSA débute en octobre, a poursuivi François Fillon. « La balle est dans le camp de ceux qui vont l’expérimenter. Si cela fonctionne, cela pourra être généralisé », a renchéri Martin Hirsch.
De son côté, le député (PS) Manuel Valls a accusé, le 23 juillet sur RMC, le gouvernement de se donner « bonne conscience » avec le RSA, alors que celui-ci s’apprête dans le même temps à accorder « 13 milliards d’euros » aux « plus fortunés » dans le « paquet fiscal ».
Lire aussi «la Gazette» du 23 juillet, p. 10 et 11.

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

François Fillon vante le revenu de solidarité active

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X