Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
  • Accueil
  • Actualité
  • France
  • Jean-Louis Borloo et Jacques Barrot réagissent après l’accident de car meurtrier en Isère

Sécurité

Jean-Louis Borloo et Jacques Barrot réagissent après l’accident de car meurtrier en Isère

Publié le 23/07/2007 • Par La Rédaction • dans : France

Jean-Louis Borloo, ministre de l’Ecologie, également chargé de la sécurité routière, a lancé, le 23 juillet, une étude sur les principales « zones de circulation à risques » sur les routes, après l’accident d’un autocar de touristes polonais, qui a fait 26 morts, 14 blessés graves et 10 blessés légers, à Vizille (Isère). Le chauffeur du car aurait rencontré des problèmes de freinage dans la descente de Laffrey, à une trentaine de kilomètres au sud de Grenoble.
Depuis le premier accident survenu à cet endroit en 1973, la dangerosité de la route a conduit les autorités locales à prendre un arrêté interdisant aux transports en commun d’y circuler, sauf s’ils disposent d’un double système de freinage et demandent une dérogation. Pourtant, selon les élus locaux, l’interdiction même «clairement signalée» ne serait pas toujours respectée par les cars de tourisme.
Le lendemain de l’accident, le ministre a «lancé le recensement précis et une étude approfondie des principales zones de circulation à risques, en lien avec les préfets de département, afin de proposer rapidement un plan d’action : qu’il s’agisse du renforcement de la signalisation, de l’installation de portiques ou de lits d’arrêt aménagés », a précisé le ministère.
Le 22 juillet, sur les lieux mêmes de l’accident, Jean-Louis Borloo avait indiqué vouloir, « dès demain, un véritable recensement de tous les points noirs en France où se sont produits des accidents graves depuis moins de deux ans », afin de « mettre en place un plan d’action ».
Pour sa part, le commissaire européen aux Transports, Jacques Barrot, a souhaité que cet accident « accélère l’adoption d’une directive prévoyant une surveillance des infrastructures européennes », ainsi que la mise en application du texte sur le permis de conduire européen.
« Je sens une certaine réticence, mais il faut que cet accident serve à accélérer l’adoption de cette directive qui permettra ensuite de faire une étude d’impact sécurité sur toutes les infrastructures », a affirmé Jacques Barrot, le 23 juillet sur RMC Info.
Ce texte a été proposé récemment au Parlement européen et au conseil des ministres des transports, a indiqué Jacques Barrot.
Il « prévoit pour toutes les infrastructures en Europe, en particulier pour les infrastructures des réseaux transeuropéens, une surveillance au niveau de la construction, du renouvellement et de l’utilisation, ainsi qu’une obligation de supprimer les points noirs », a-t-il ajouté.
Jacques Barrot Barrot a rappelé que 40 000 personnes sont tuées chaque année sur les routes d’Europe et que l’objectif de l’Union est de diviser ce chiffre par deux d’ici à 2010.

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Jean-Louis Borloo et Jacques Barrot réagissent après l’accident de car meurtrier en Isère

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X