Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club prévention sécurité

Syndicats

Zones prioritaires, rôle du maire, polices municipales : entretien exclusif avec le nouveau patron du syndicat des commissaires

Publié le 17/09/2012 • Par Pascal Weil • dans : A la Une prévention-sécurité, Actu experts prévention sécurité

Portrait d'Emmanuel Roux
SCPN
Nouvellement élu à la tête de l’influent syndicat des commissaires de la police nationale, Emmanuel Roux s’exprime, dans un entretien au Club prévention-sécurité, sur les grands dossiers de la rentrée.

Elu en juin dernier à la tête du Syndicat des commissaires de la police nationale (SCPN, majoritaire), Emmanuel Roux accorde un entretien au Club prévention-sécurité.
Au menu : la création des zones de sécurité prioritaires, les relations entre police nationale et élus locaux ou encore la répartition des compétences entre police nationale et police municipale.

Le ministre de l’intérieur a lancé officiellement les zones de sécurité prioritaires (ZSP), présentées comme une mesure phare de son action ministérielle. Cette réponse à la délinquance est-elle selon vous la bonne ?

La réforme visant à créer les zones de sécurité prioritaires n’est pas en soi une révolution. Les ZSP constituent d’une part une idée, un concept stratégique qui s’appuie tout à la fois sur un déploiement de moyens ...

Article réservé aux abonnés Club prévention sécurité
i

Contenu réservé aux abonnés

  • Club prévention - sécurité

Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au Club prévention sécurité

Cet article n’est pas disponible dans l’offre d’essai du club. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

Votre offre d’essai est arrivée à terme. Pour lire la totalité de cet article, abonnez-vous au au Club prévention sécurité

S'abonner PROFITEZ DE L’OFFRE 30 JOURS GRATUITS Déjà abonné ? connexion
Réagir à cet article Vous avez une question ? Posez-la à notre juriste

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club prévention-sécurité

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Zones prioritaires, rôle du maire, polices municipales : entretien exclusif avec le nouveau patron du syndicat des commissaires

Votre e-mail ne sera pas publié

leoFR

21/09/2012 11h49

L’analyse de M. ROUX est trop restrictive. Son schéma théorique est résumé par « à chacun son métier ». Seulement, la règlementation que l’on doit faire respecter est parfois commune. Un APJA, un APJ ou un OPJ n’ont pas les mêmes pouvoirs mais dans le cadre d’une interpellation de l’auteur d’un délit sur la voie publique, la mission est la même : interpellation de l’auteur. Ce n’est qu’ensuite que les missions vont être différentes. Les forces de l’ordre sont complémentaires quelle que soit leur unité. La guerre de chapelles (gendarmerie/police nationale) n’a jamais été profitable à la population. Évitez de reproduire ce schéma avec la police municipale.

USPPM

21/09/2012 08h00

La police Municipale fait désormais partie intégrante du paysage sécuritaire français, n’en déplaise à certains, la sécurité publique est mentionnée dans le code général des collectivités : article L 2212-2. Le maire étant aussi un agent de l’Etat un certain nombres de taches « régaliennes » sont exécutées par les policiers municipaux et cela rend bien service aux forces de l’Etat qui peuvent davantage se focaliser sur le « pur » judiciaire. Il n’y a aucune concurrence entre la police municipale et la police nationale celles-ci sont complémentaires, la police municipale exerce ses missions sur le territoire communal certes mais le mot police a toute son importance également car le terme « police » désigne de manière générale l’activité consistant à assurer la sécurité des personnes et des biens en faisant appliquer la loi. Les forces de police (communément appelées « la police ») sont les agents (militaires ou civils) qui exercent cette activité.
La professionnalisation de la police municipale est en route depuis quelques années et bien qu’elle soit souvent décriée, la police municipale fait preuve d’un engagement sans faille auprès des diverses institutions françaises.
M Del Pistoia jean louis
Directeur national de la communication de l’USPPM

La rédaction du Club Prévention-Sécurité

24/09/2012 10h17

La CFTC-Police Municipale nous a fait parvenir ce commentaire suivant:

Comme bien entendu, nous sommes une nouvelle fois décrié par un syndicat de commissaires, mais qu’attendions nous des collègues de la grande maison ? Peu de choses, car n’oublions pas que pendant des années et même encore dans certaines villes ce sont les élus qui permettent que les Policiers nationaux aient des conditions de travail normales (véhicules, locaux ,radar).

Ces fonds, s’ils sont injectés dans la création et le développement de police municipale ne permettront pas une qualité de travail correct pour nos collègue nationaux.

Monsieur ROUX, vous vous êtes accaparé le mot POLICE dont vous n’êtes pas propriétaire: nos collègues et je marque bien collègues qui assurent toute sorte de police (environnement, chasse, pêche) font le même travail que vous, jamais je me suis permis de leur dire que le mot POLICE sur leurs uniformes était tronqué, car l’ensemble des forces englobés dans le mot police à degré moindre assure la sécurité de nos concitoyens.

Monsieur ROUX nous n’attendons rien des syndicats de la police nationale. Mais nous agirons toujours en relation avec les commissariats locaux qui, eux, ont bien compris que la force de la police municipale et nationale est le nombre sur le terrain, quand l’un ou l’autre demande du renfort.

Patrick CARRE
Président de la CFTC-POLICE MUNICIPALE
Membre titulaire du Conseil régional d’orientation du CNPFT Haute Normandie
Délégué du personnel de la ville des Andelys (27)

Club prévention sécurité

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X