Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Sécurité civile

Rhône-Alpes. Accident du car polonais : Matignon va recevoir les élus de l’Isère le 25 juillet

Publié le 24/07/2007 • Par La Rédaction • dans : Régions

L’enquête sera longue pour trouver les causes de l’accident du car polonais qui s’est écrasé, le 22 juillet, dans un ravin à Vizille (Isère). L’accident a causé la mort de 26 passagers, tandis que 9 ont été gravement blessés, et 15 légèrement. Le parquet de Grenoble a indiqué que « la priorité est donnée à l’identification des cadavres ». Selon le procureur adjoint, Luc Fontaine, trois points orientent l’enquête judiciaire : l’audition des rescapés, particulièrement celle du chauffeur qui ne conduisait pas et de l’organisatrice, l’expertise technique du car et la réglementation de la descente de Laffrey, réputée très dangereuse.
Le Premier ministre, François Fillon, a indiqué qu’il recevra, le 25 juillet, les élus de l’Isère à Matignon pour leur annoncer le dispositif que le gouvernement entend mettre en oeuvre « au plus vite » pour « améliorer la sécurité » sur la RN85.
La préfecture a confirmé, le 23 juillet, que le véhicule était en infraction, ne disposant pas de la dérogation nécessaire, accordée par la préfecture de l’Isère sur des bases techniques ou pour la desserte locale.
Le chauffeur a-t-il sciemment ignoré les 11 panneaux d’interdiction de circulation pour les cars sur cette descente qui se termine par une portion dont la déclivité atteint 14% ?
Si le procureur adjoint a réfuté l’argument d’un car « poubelle », un autre point reste à éclaircir : le car devait être équipé d’un triple système de freinage pour descendre sans encombre cette portion de la route reliant Grenoble à Gap (« Route Napoléon »). « Pour l’instant, les documents qui nous ont été fournis ne permettent pas de connaître le système de freinage du car », a indiqué Luc Fontaine.

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Rhône-Alpes. Accident du car polonais : Matignon va recevoir les élus de l’Isère le 25 juillet

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X