Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Développement économique

Paca. Les dérogations pour travail dominical à Plan-de-Campagne arrivent à échéance

Publié le 24/07/2007 • Par La Rédaction • dans : Régions

Le préfet des Bouches-du-Rhône a lancé des discussions tous azimuts sur le travail dominical dans la vaste zone commerciale de Plan-de-Campagne, près d’Aix-en-Provence, avant de décider s’il renouvelle des dérogations contestées qui arrivent à échéance le 26 juillet.
Au bout de quarante ans de dérogations successives, les positions des partisans et les opposants semblent plus figées que jamais, malgré la kyrielle de recours en justice qui, depuis le début de l’année, condamnent régulièrement des enseignes à la fermeture.
Le préfet Michel Sappin a rencontré, le 23 juillet, le patronat local, l’UPE (Union pour les entreprises), qui réclame une nouvelle période dérogatoire d’un an, jusqu’en juillet 2008. Il devait s’entretenir le 24 juillet avec les syndicats CGT et CFDT. Ceux-ci ont d’ores et déjà fait savoir qu’ils attaqueraient à nouveau en justice toute dérogation supplémentaire.
« Il est impératif de régler le problème juridique par une décision des pouvoirs publics », a demandé, le 24 juillet, le Conseil du commerce de France (CDCF), qui représente plus de 50 fédérations et confédérations.
156 enseignes sur les quelque 400 qui sont implantées sur les 220 hectares de la zone, sont concernées par la décision que le préfet devrait rendre publique d’ici au 27 juillet.
« La zone a perdu 30% de chiffre d’affaires, 300 millions d’euros, depuis le début de l’année, avec les fermetures dominicales de certaines enseignes », assure Stéphan Brousse, président de l’organisation patronale. Il espère que le préfet tiendra compte de l’accord passé dimanche avec trois autres syndicats (CFTC, FO, CFE-CGC) pour « donner un cadre social à l’ouverture dominicale ».
La CFDT et la CGT contestent cet accord, qui, selon elles, «a pour but de contourner une loi ». Ils attendent que le préfet soit « garant de l’Etat de droit » et ouvre des « négociations sérieuses ».
« Si on généralise le travail le dimanche, si on veut en faire un jour comme un autre, les compensations pour travail dominical disparaîtront », assure Avelino Carvalho (CGT). En outre, en cas de légalisation du travail dominical, Plan-de-Campagne qui, de l’avis unanime, a besoin d’être rénové, « ne pourra résister à la concurrence d’autres zones qui dans la région, et notamment à Marseille, sont pour l’instant fermées ». Pour Stéphane Brousse, les « facilités » d’ouverture évoquées par la ministre de l’économie Christine Lagarde, laissent à penser qu’il n’y aura pas de libéralisation totale. « Qu’on nous donne un an pour mettre la pression sur les collectivités locales, de façon qu’elles remettent la zone à niveau. Après quoi, dit-il, on pourra parler de fermer Plan-de-Campagne le dimanche. »

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Paca. Les dérogations pour travail dominical à Plan-de-Campagne arrivent à échéance

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X