Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Finances

Le ministre du Budget évoque un encadrement des dépenses des collectivités

Publié le 25/07/2007 • Par Marion Cabellic • dans : Actualité Club finances, France

Le gouvernement a déjà annoncé la fin de l’indexation des dotations sur le contrat de croissance. Or, dans un entretien au journal «le Monde», daté du 25 juillet, le ministre du Budget, Eric Woerth, semble également vouloir encadrer les dépenses des collectivités. Il est certain, a-t-il affirmé, qu’une augmentation de 3 à 4% en volume des dépenses des collectivités locales «est évidemment incompatible avec notre objectif de diminution du poids de la dépense publique».
Le pas vers l’instauration d’une norme indicative des dépenses sera-t-il franchi, alors que les collectivités sont majoritairement hostiles à un tel outil ? En tout cas, dans son rapport «Solidarité et performance, les enjeux de la maîtrise des dépenses publiques locales», remis le 11 décembre au ministre délégué au Budget et au ministre délégué aux Collectivités territoriales, Pierre Richard, président du conseil d’administration de Dexia, plaidait déjà pour l’installation de «référentiels de coûts standards».
Celui-ci, expliquait dans les colonnes de «la Gazette» du 8 janvier 2007 qu’il s’agirait «d’établir un coût moyen pour les dépenses répétitives les plus importantes : la restauration scolaire, la réfection d’un trottoir ou les transports, par exemple. Cela représente un travail très lourd, pour lequel nous comptons faire appel au réseau de la comptabilité publique. Ces prix moyens tiendront compte, évidemment, des modes de gestion. Il faudra mettre en place tout un système de collecte de données, à partir d’un échantillon représentatif, qui permettra de décliner ces standards au niveau territorial, lesquels seront largement disponibles via internet. Cela sera utile à la fois aux gestionnaires et aux citoyens. Actuellement, le prix de la cantine scolaire peut varier de 1 à 3…». L’auteur du rapport ajoutait néanmoins : «Cela permettrait à l’élu, en toute liberté, de savoir si son délégataire de service public pratique des prix adaptés, si sa régie est performante… Mais il ne s’agit, en aucun cas, d’une norme indicative des dépenses locales.»

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Le ministre du Budget évoque un encadrement des dépenses des collectivités

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X