Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Développement économique

Les régions reçues à l’Elysée par la grande porte

Publié le 12/09/2012 • Par Jean-Baptiste Forray • dans : A la une, Actualité Club finances, France

Elysée
Gazette
A l’issue d’une réunion de travail, inédite, le 12 septembre avec François Hollande, les patrons des régions ont obtenu de présider le comité d’orientation de la Banque publique d’investissement (BPI). La délégation des fonds structurels européens aux régions est annoncée pour début 2013.

« Le Président régionaliste » : c’est ainsi, ce 12 septembre, que Jean-Paul Huchon, patron (PS) de l’Ile-de-France, a salué François Hollande. Le chef de l’Etat, n’avait, il faut dire, pas lésiné sur les symboles « girondins ». Les présidents de région étaient reçus pour la première fois à l’Elysée. Et bien avant leurs collègues élus des communes et des départements annoncés en octobre. « Une forme de révolution culturelle et de rupture » aux yeux d’Alain Rousset (PS), président de l’Association des régions de France (ARF).

Présidence des comités d’orientation de la BPI – A l’issue de cette entrevue à laquelle participaient aussi Jean-Marc Ayrault et onze de ses ministres, « quinze engagements pour la croissance et l’emploi » ont été pris.
L’occasion d’affiner l’architecture de la future banque publique d’investissement (BPI). Les régions participeront au conseil d’administration de la structure destinée à unifier les financements publics en direction des PME et des entreprises de taille intermédiaire (ETI) les plus prometteuses. Surtout, elles présideront le comité national d’orientation ainsi que ses déclinaisons régionales.

« Là où elles auront mutualisé des moyens substantiels d’intervention au sein d’une structure commune avec la banque, elles présideront le comité d’engagement régional de la BPI, pour les activités en fonds propre », ajoute la déclaration sans donner davantage de précisions.

Chefs de file du développement économique – Peu importe, pour Jacques Auxiette, président (PS) des Pays-de-la-Loire, « le processus intégratif » est en marche. Et son homologue (PS) de la région Centre, François Bonneau, de renchérir : «Notre place dans la Banque publique d’investissement (BPI) renforcera notre rôle de chef de file en matière de développement économique».

Etat et régions se fixent, ensemble, un objectif : « Faire progresser de 10 000 le nombre le nombre de PME/ETI exportatrices à horizon de dix ans». En clair, d’après Alain Rousset, il faut en finir avec un modèle français constitué uniquement de « très grands groupes et de très petites entreprises ».

Fonds européens : des transferts début 2013 – Au menu également de la déclaration commune, le transfert des fonds structurels européens par voie d’expérimentation dès le 1er janvier 2013. Une façon de se mettre en accord avec les recommandations de Bruxelles, selon Alain Rousset. « La Commission européenne considère que c’est précisément parce qu’ils n’ont pas été décentralisés que ces fonds n’ont pas atteint les objectifs d’innovation et de lutte contre le réchauffement climatique fixés par les stratégies de Lisbonne et Göteborg », a jugé le président de l’ARF.

L’agence de financement sur la sellette ? – Répondant à une question sur le projet d’agence de financement des collectivités chère aux associations d’élus du bloc local, Jean-Marc Ayrault a considéré que « le gouvernement, avec la Caisse des dépôts » avaient « trouvé la solution ». « Une nouvelle banque des collectivités va voir le jour et disposer des fonds nécessaires » a-t-il assuré.
« Mais sans attendre, des lignes de crédits de plusieurs milliards d’euros sont disponibles pour les collectivités qui ont des investissements à financer. Jean-Pierre Jouyet, directeur général de la Caisse des Dépôts me l’a confirmé la semaine dernière » a indiqué Jean-Marc Ayrault.

La rencontre de l’Elysée devrait être suivie de rendez-vous à Matignon. Jean-Marc Ayrault s’est en effet engagé recevoir les présidents de région tous les trois mois.

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les régions reçues à l’Elysée par la grande porte

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X