Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Développement économique

Doux, PSA : rentrée économique chargée pour les élus bretons

Publié le 11/09/2012 • Par Xavier Debontride • dans : Régions

La rentrée sociale inquiète les collectivités bretonnes. Du géant de la volaille Doux au constructeur automobile PSA Peugeot Citroën, les dossiers chauds mobilisent les acteurs locaux.

Le verdict du tribunal de commerce de Quimper (Finistère) est tombé le 10 septembre après-midi : placé en liquidation judiciaire le 1er aout, le pôle frais du groupe Doux va perdre 1 000 emplois sur 1 700, à la faveur de reprises partielles de cinq sites sur huit.

Plusieurs collectivités bretonnes sont lourdement impactées par ces réductions d’effectifs dans les abattoirs et les sites de transformation de l’ancien champion français de la volaille : ainsi, seuls 135 des 407 salariés du site de Pleucadeuc (Morbihan), vont être maintenus.
L’abattoir voisin de Sérent ne conserve que 60 postes sur 177.

Choc social et économique – Cette annonce, qui intervient à la veille de la visite du président de la République au salon des productions animales à Rennes, illustre la fragilité de tout un secteur de l’agroalimentaire.

Le président (PS) du conseil régional de Bretagne, Pierrick Massiot, veut pourtant croire en l’avenir de la filière. « Le bilan est incontestablement lourd ; je tiens toutefois à souligner la mobilisation des ministres concernés qui ont réussi à améliorer les offres. Aujourd’hui, l’heure est donc à la responsabilisation de tous. Le conseil régional à côté de l’Etat prendra sa part pour accompagner les salariés et les territoires concernés par ce choc social et économique », écrit-il dans un communiqué, en rappelant que « la région reste un partenaire exigeant et confiant dans l’avenir ».

Imaginer l’après-PSA – D’autres secteurs économiques essentiels en Bretagne montrent également d’inquiétants signes de faiblesse. C’est le cas de l’automobile, avec l’annonce, en juillet, de la suppression de 1 400 emplois dans l’usine PSA Peugeot Citroën de Rennes La Janais.
Le détail des mesures envisagées devrait être connu prochainement. Déjà, la publication, ce 11 septembre, de l’audit commandé par le gouvernement sur la situation financière du groupe, donnera un aperçu de l’ampleur des difficultés.

Chacun redoute à présent les conséquences en chaîne sur l’ensemble de la filière automobile, qui emploie encore plus de 17 000 salariés en Bretagne. Philippe Bonnin, le maire (PS) de Chartres-de-Bretagne, où est implantée l’usine depuis 40 ans, exhorte les pouvoirs publics à imaginer l’après PSA, en accompagnant la réindustrialisation du site, et peut-être, soutenir l’implantation d’une filière automobile hybride et électrique.
Une piste qui laisse sceptique de nombreux spécialistes du secteur, mais que les élus régionaux paraissent vouloir explorer jusqu’au bout.

Régions

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Doux, PSA : rentrée économique chargée pour les élus bretons

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X