Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Moderniser l’Etat sans faire de la RGPP

Publié le 07/09/2012 • Par Delphine Gerbeau • dans : Dossiers d'actualité

Entamée en 2007, la révision générale des politiques publiques, qui vise à moderniser l’administration centrale et déconcentrée de l’Etat, tout en appliquant la règle de non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, a cristallisé les reproches des agents. L’enjeu pour le gouvernement est donc de continuer cette modernisation à effectifs contraints, avec l’assentiment des syndicats.

Cet article fait partie du dossier

Gouvernement : les dossiers à risque

« On atteint l’os. » C’est en ces termes que le préfet d’Ile-de-France, Daniel Canepa, avait présenté les effets de la RGPP lors de son audition par la mission d’information du Sénat sur le sujet, en 2011.

Du côté des syndicats de fonctionnaires de l’Etat, on réclame une pause dans la mise en œuvre de cette politique. La réforme de l’administration territoriale de l’Etat (Reate) a mené à des rapprochements d’agents aux fonctions parfois éloignées, parallèlement à des baisses d’effectifs.

Le 31 juillet dernier, Jean-Marc Ayrault a reconnu que « la méthode de la RGPP a généré beaucoup de frustration chez les fonctionnaires, quel que soit leur niveau de responsabilité. C’est pour ça qu’elle est abandonnée ».

Pourtant, afin de tenir les objectifs de réduction des déficits, la baisse du nombre de fonctionnaires – actuellement négociée ministère par ministère, dans le cadre des lettres de cadrage – devra se poursuivre.

Manuel Valls, ministre de l’Intérieur, a annoncé le 5 juillet une redéfinition de la carte et des missions des sous-préfectures, une ambition qui pourrait contrarier les élus de petites collectivités.

Méthode – Le chantier de la déconcentration sera repris, avec un échelon régional responsable de la définition des modalités de mise en œuvre territoriale des politiques publiques.
La Reate avait entamé ce processus, difficile à accepter pour les fonctionnaires des directions départementales interministérielles, et pour les élus locaux, parfois éloignés du centre de décision régional.

Sous une autre appellation, certainement, la RGPP est donc appelée à se poursuivre, son acceptation résidant dans la méthode adoptée pour la mettre en œuvre.

L’échéancier

Les conclusions de la mission évaluant l’impact de la RGPP sur chaque ministère doivent être rendues le 25 septembre.

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Moderniser l’Etat sans faire de la RGPP

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X