Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club finances

Financement

Eure : des billets de trésorerie pour palier la raréfaction de l’argent

Publié le 07/09/2012 • Par Patrick Bottois • dans : Actualité Club finances

Le département de l'Eure a décidé de lancer un programme de billets de trésorerie pour un montant maximal de 100 millions d’euros durant le dernier trimestre de l’année 2012.

Cette décision fait suite au coup de colère cet été du président de la collectivité, Jean-Louis Destans (PS), consécutif à deux courriers de Dexia début juillet. Ceux-ci lui notifiaient de façon unilatérale la révocation du droit de tirage sur des contrats de prêts dits « révolving ».
L’élu estimait que ces contrats, alliant les caractéristiques d’un prêt à long terme et celles d’une ligne de trésorerie, étaient très utiles aux départements pour assurer une gestion quotidienne fine et optimisée de leur trésorerie

« Résultat, nous nous sommes retrouvés avec une valeur de 6,1 millions d’euros qui n’était plus mobilisable en tant qu’instrument de gestion et dont nous avions besoin, précise Cédric Rouzée, directeur des finances de la collectivité, nous avons dû aller chercher rapidement cet argent auprès des banques à un moment où les prêteurs se font rares et donc l’emprunter à un taux peu intéressant. Pour éviter ce type de situation à l’avenir et gagner en flexibilité dans la gestion de nos finances, le président a alors décidé de lancer un programme de billets de trésorerie pour un montant maximal de 100 millions d’euros, actuellement en cours de finalisation. »

Attente de notation – Les billets devraient être émis à partir de fin octobre. L’agence de notation Standard & Poors, retenue après un appel d’offres pour évaluer la santé financière de la collectivité, rendra sa note mi-octobre. « Nos finances sont saines, en 2010, l’agence de notation Moody’s nous avait attribué Aa2 correspondant à un 18 sur 20 et à des perspectives stables, et nous fonctionnons actuellement sur le mode besoin en caisse zéro », souligne le directeur des finances.
De même, la Banque de France, que la collectivité à l’obligation d’informer, devrait donner son accord pour le document de présentation financière nécessaire au lancement de l’émission. Le département n’aura alors plus qu’à trouver des agents placeurs ou domiciliataires.

La collectivité avait songé, fin 2011, sans finaliser le projet, à émettre des billets de trésorerie pour 50 millions d’euros. L’enjeu était, en complément des lignes habituelles de trésorerie financées par les banques, de permettre au département d’accéder directement aux marchés de financement de court terme, en vue de consolider et sécuriser ses sources d’approvisionnement de liquidité court terme.
« Et de réaliser des économies, estime Cédric Rouzée, avec les billets de trésorerie nous optimisons les frais financiers. Par exemple, pour 100 millions d’euros, nous évaluons l’économie à environ 100 000 euros. »

Cet article est en relation avec le dossier

Thèmes abordés

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club finances

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Eure : des billets de trésorerie pour palier la raréfaction de l’argent

Votre e-mail ne sera pas publié

Club finances

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X