Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

icon Club RH

Fonction publique

Les modalités de la mise en œuvre de la parité femmes-hommes précisées

Publié le 28/08/2012 • Par Sylvie Fagnart • dans : Actu Emploi, France, Toute l'actu RH

La circulaire d’explication du décret « relatif aux modalités de nominations équilibrées dans l’encadrement supérieur dans la fonction publique », datée du 20 août 2012, vient d'être rendue publique. Elle précise notamment les sanctions financières pouvant peser sur les administrations.

Faisant suite au décret n° 2012-601 du 30 avril 2012 relatif aux modalités de nominations équilibrées dans l’encadrement supérieur de la fonction publique et aux mesures de promotion de la parité inscrite dans la loi du 12 mars 2012, le ministère de la Fonction publique a publié une circulaire d’application.

Ce texte précise la nature des emplois concernés ainsi que le champ d’application « des nominations équilibrées ». Seules les nouvelles nominations sont concernées.

Procédure de déclaration explicitée – La circulaire explicite aussi la procédure de déclaration à laquelle sont désormais soumises toutes les administrations. « Cette déclaration a pour objet de rendre compte de la répartition sexuée des nominations entrant dans le champ du décret du 30 avril 2012, qui sont intervenues au cours de l’année civile précédente », indique-t-elle.

En ce qui concerne la FPT, cette déclaration doit être faite :

  • auprès du préfet de département pour les conseils généraux et les communes et EPCI de plus de 80 000 habitants
  • ou auprès du préfet de région pour les conseils régionaux.

Statistiques – Les ministères en charge des Collectivités locales et de la Fonction publique portent, pour leur part, la mission de produire une information statistique à partir de ces données.

Le texte détaille enfin la contribution dont devront s’acquitter les administrations récalcitrantes. En cas de non-respect de l’obligation de nominations équilibrées, « le montant de la contribution est égal au nombre d’unités manquantes au regard de l’obligation [de proportion de nominations équilibrées], constaté au titre de l’année écoulée ou au titre de l’année au cours duquel se clôt le cycle de nominations […], multiplié par un montant unitaire », indique la loi du 12 mars.
La circulaire produit plusieurs exemples afin de mieux cerner cette contribution financière.

Exemplaires de formulaires – En annexe, elle propose enfin des exemplaires de formulaires de déclaration.

2 Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur le Club RH

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Les modalités de la mise en œuvre de la parité femmes-hommes précisées

Votre e-mail ne sera pas publié

Injuste

30/08/2012 01h17

En matière de promotion professionnelle, seule la compétence devrait être pris en compte et non le sexe, l’âge, la couleur de peau, le handicape etc…
En créant ce genre de parité artificielle, on ne fait que créer des inégalités entre les citoyens.

jackiesardou

30/08/2012 10h39

Malheureusement, la loi relative à l’élection du conseiller territorial (entre autres ! ) montre à quel point les mentalités en termes de parité, dans une large majorité, n’ont pas changé. Il est nécessaire de maintenir un équilibre artificiel(lement) afin que la présence des femmes élues et ici dans cet article, nommées à de hautes fonctions devienne naturelle.

Commenter
Club RH

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X