Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Santé

Permanence des soins : un rapport accablant

Publié le 05/09/2007 • Par Isabelle Verbaere • dans : France

« Aléatoire, instable, fragile ». Le diagnostic posé par le docteur Jean-Yves Grall, conseiller général des établissements de santé, pour décrire l’organisation de la permanence des soins (PDS) en France est accablant. Son rapport, remis à Roselyne Bachelot, ministre de la Santé, de la jeunesse et des sports a été rendu public le 3 septembre. «Trouver un médecin, devient un sujet d’inquiétude et les difficultés d’accès, quel qu’en soit le motif, de soins ou administratif, suscitent l’incompréhension de la population et de ses élus, associée à une tension certaine chez les représentants de l’Etat, responsables de l’organisation de la permanence des soins », constate l’expert.
Les causes de ces dysfonctionnements sont multiples : désengagement progressif des médecins libéraux, qui souhaitent de moins en moins pratiquer des gardes, répartition non homogène des professionnels sur le territoire… L’expert prévient : « Il ne semble plus l’heure d’entamer un replâtrage du système actuel, mais il paraît nécessaire d’envisager une approche nouvelle, cohérente et structurelle. »
Il préconise notamment la création d’une « aide médicale permanente à la population (Ampp) qui regrouperait les notions de permanence des soins et d’aide médicale d’ugence (AMU). Il propose également que son pilotage soit confié aux futures agences régionales de santé (ARS).
Un rapport sur lequel le ministère va s’appuyer pour organiser, dès la rentrée, des échanges avec l’ensemble des acteurs de la permanence des soins « pour étudier ses propositions et prendre au plus tôt les mesures qui s’imposent ».

Références

Lire aussi «la Gazette», à paraître, du 10 septembre

Thèmes abordés

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Permanence des soins : un rapport accablant

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X