Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Urbanisme

Hôtel-Dieu : Clermont-Ferrand renonce à son droit de préemption… et se porte acheteur

Publié le 14/08/2012 • Par Pablo Aiquel • dans : Régions

Au nom de l’équilibre des finances municipales, la mairie a décidé de ne pas préempter le site de 5 ha appartenant au CHU. La ville propose de l’acheter pour 20 millions d'euros, soit 20 % de moins qu’un promoteur privé resté anonyme.

Au dernier jour du délai légal, le maire (PS) de Clermont-Ferrand, Serge Godard, a annoncé, le 13 août 2012 dans un communiqué, sa décision de renoncer à son droit de préemption sur la vente de l’Hôtel-Dieu, au nom « du bon emploi de l’argent public et de l’équilibre des finances municipales ».

Le 14 juin dernier, le CHU de Clermont-Ferrand, propriétaire du site, avait fait savoir qu’il avait trouvé un acheteur pour un prix de 25 millions d’euros et avait déposé une déclaration d’intention d’aliéner.
La ville avait donc jusqu’à ce 14 août pour exercer son droit de se substituer à l’acheteur.

La municipalité n’abandonne pas pour autant ses ambitions sur l’ancien site hospitalier situé au cœur de la capitale auvergnate et se dit « prête à s’engager à une acquisition à hauteur de 20 millions d’euros, net vendeur, de l’ensemble du site de l’Hôtel Dieu, d’ici la fin 2012 et sans condition suspensive, afin d’y conduire une opération d’urbanisme exemplaire compatible avec les capacités financières de la collectivité ».

Christian de Portzamparc – En juin dernier, l’adjoint à l’urbanisme et président du Grand Clermont, Dominique Adenot, avait expliqué que si la ville devenait propriétaire de l’Hôtel-Dieu, c’est l’architecte Christian de Portzamparc (Cité de la Musique, Tour Granite La Défense, etc.) qui dirigerait le projet.

La balle est maintenant dans le camp du CHU, qui espérait obtenir environ 30 millions d’euros pour le site du centre-ville, dont ils ont déménagé il y a deux ans, afin de financer la construction de la nouvelle polyclinique du CHU-Estaing.

Cet article est en relation avec le dossier

Réagir à cet article

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Hôtel-Dieu : Clermont-Ferrand renonce à son droit de préemption… et se porte acheteur

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X