Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Social

Midi-Pyrénées. Cahors, première ville signataire d’un CUCS dans le Lot

Publié le 10/09/2007 • Par Christiane Wanaverbecq • dans : Régions

Engagée depuis 2000 dans un programme d’actions en faveur du développement social des quartiers en difficulté, Cahors a voulu aller plus loin en abordant pour la première fois la problématique de la santé.
Son contrat urbain de cohésion sociale signé le 10 septembre avec l’Etat ne retient ainsi que trois des cinq thématiques déclinées dans la circulaire interministérielle du 24 mai 2006 sur les CUCS : la santé, la réussite éducative, et enfin la citoyenneté et la prévention de la délinquance.
Dans les trois quartiers prioritaires de Terre-Rouge, La Croix de fer et Sainte-Valérie, Cahors va donc tout particulièrement se préoccuper de santé et de prévention en intervenant notamment sur la question de la drogue et de l’alcool chez les jeunes. Un chargé de mission va être recruté pour faire un diagnostic des problèmes de santé récurrent sur la ville pour ensuite mener des actions ciblées dans les trois quartiers concernés par le CUCS.
Elle poursuivra également son action dans les écoles pour combattre l’échec scolaire. Elle va par exemple travailler sur la mise en place d’un réseau d’écoles pour favoriser la mixité sociale.
Première ville du Lot à opter pour ce dispositif, le chef-lieu du département (21 000 habitants) bénéficiera jusqu’à fin 2009 de 146 000 euros par an financés notamment via les crédits relevant des programmes d’Adultes-relais ou d’Ateliers santé-ville. La gestion en sera confiée au CCAS, qui fera le lien avec les différents services de l’Etat et les associations.

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

Midi-Pyrénées. Cahors, première ville signataire d’un CUCS dans le Lot

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X