Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Environnement

L’Alliance pour la Planète demande un moratoire sur les OGM

Publié le 10/09/2007 • Par La Rédaction • dans : France

L’Alliance pour la Planète demandera au gouvernement de « se prononcer en faveur d’un moratoire sur toute culture d’OGM en plein champs », indique le 9 septembre un communiqué de l’organisation, à la veille de la première rencontre de l’intergroupe dédié aux OGM.
Alors que l’intergroupe se réunissait le 10 septembre dans le cadre du Grenelle de l’environnement, l’Alliance demande ce moratoire « jusqu’à ce que soient garantis par la loi, la liberté et le droit de produire et de consommer sans OGM » (organismes génétiquement modifiés), indique un communiqué.
Elle propose également une série de mesures à intégrer dans une future loi, telles qu’une expertise contradictoire et indépendante, une transparence totale de l’information, la prise en charge par les producteurs d’OGM du coût des analyses, l’obligation d’étiquetage ou des enquêtes publiques dans les communes concernées par les essais.
Ce moratoire doit également avoir lieu jusqu’à ce que « l’Europe et la France se dotent de moyens d’expertises indépendants et performants en matière d’OGM », ajoute le collectif qui regroupe quelque 80 organisations de défense de l’environnement dont Greenpeace, WWF, Ecologie sans Frontière ou Amis de la Terre.
L’Alliance demande également un moratoire « sur la commercialisation du MON 863 (maïs OGM) au regard des doutes apparus sur son innocuité pour la santé ».
L’Alliance se « félicite » par ailleurs de la « volonté affichée » par le ministre de l’Ecologie Jean-Louis Borloo de transposer la directive européenne 2001/18 sur la dissémination des OGM dans le cadre d’une loi, ce qui permet de « recourir enfin à un processus législatif qui nécessitera un débat public devant l’ensemble de la représentation nationale ».
Rappelant le « retard considérable » de la France, l’Alliance souhaite que le gouvernement « adopte des mesures de sauvegarde urgentes » avant la mise en place de nouveaux moyens d’expertises telles que la « suspension des nouvelles autorisations pour la culture d’OGM ».

Lire aussi notre événement dans la Gazette du 10 septembre, p. 10

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Fournisseurs public expo Public Expo

Commentaires

L’Alliance pour la Planète demande un moratoire sur les OGM

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X