Fermer

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Menu

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement

Transports

Basse-Normandie. Restructuration du fret ferroviaire : le port de Cherbourg pris dans la tourmente

Publié le 11/09/2007 • Par Géraldine Lebourgeois • dans : Régions

La SNCF envisage la fermeture de 262 gares de fret d’ici le 30 novembre. Celle de Cherbourg en fait partie. L’information suscite l’incompréhension générale dans les rangs des élus locaux.
Le député maire de Cherbourg-Octeville Bernard Cazeneuve (PS), le député et président de la région Basse-Normandie Philippe Duron (PS), le sénateur et président du conseil général de la Manche Jean-François Le Grand (UMP), tous dénoncent une décision unilatérale.
Dans un communiqué commun, publié le 6 septembre, Bernard Cazeneuve et Philippe Duron estiment en particulier qu’«à l’heure où […] la nécessité de développer des modes de transports respectueux de l’environnement est plus que jamais d’actualité, il apparaît pour le moins curieux, voire contradictoire de s’en remettre une fois de plus à la route pour la gestion de nos trafics».
Pour le développement du port de Cherbourg, la région et le département de la Manche, réunis au sein d’un syndicat mixte, avaient fait le choix d’investir dans le ferroviaire pour allier ses atouts à ceux du maritime et du routier. «Ce potentiel multimodal du port de Cherbourg a permis de répondre à un appel à projet européen relatif aux autoroutes de la mer», rappelle Jean-François Le Grand. En profond désaccord avec une décision qu’il estime compromettre les efforts de développements maritimes sur Cherbourg, il a sollicité un rendez-vous auprès de la présidente de la SNCF, Anne-Marie Idrac.

Nos offres d'emploi

Plus de 1000 offres d'emploi !

TOUTES LES OFFRES D'EMPLOI

Aujourd'hui sur les clubs experts gazette

Nos services

Prépa concours

CAP

Évènements

Gazette

Formations

Gazette

Commentaires

Basse-Normandie. Restructuration du fret ferroviaire : le port de Cherbourg pris dans la tourmente

Votre e-mail ne sera pas publié

Déjà inscrit(e) ?

Mot de passe oublié ?

Identifiant et/ou mot de passe non valides

Nous n’avons pas reconnu votre email, veuillez indiquer un email valide, utilisé lors de la création de votre compte.

Un message avec vos codes d'accès vous a été envoyé par mail.

Pas encore inscrit(e) ?

Inscrivez-vous pour accéder aux services de LaGazette.fr et à la gestion de vos Newsletters et Alertes.

M'inscrire gratuitement
 
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X